Normal view MARC view ISBD view

Etude minéralogique et physico-chimique des mâchefers d'incinération des ordures ménagères (M.I.O.M.) en vue d'une utilisation en technique routière [Texte imprimé] / Nathalie Delville ; sous la direction de Jean-Marc Montel

Auteur principal : Delville, Nathalie, 1974-...., AuteurAuteur secondaire : : Montel, Jean-Marc, 1960-...., Directeur de thèseAuteur secondaire collectivité : Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand, Organisme de soutenanceLangue :d'ouvrage original, Français.Publication :[S.l.] : [s.n.], 2003Description : 1 vol. (320 p.) : Figures ; 30 cmRésumé : Une caractérisation minéralogique et physico-chimique du mâchefer de Rosiers d'Egletons a été réalisé ofin de déterminer le mode de formation de ses principaux constituants et de comprendre sa nature er son évolution. Assimilé à un sol D22, il peut être utilisé en remblai ou en couche de forme. C'est un matériau présentant un enrichissement en métaux lourds significatif mais montrant un comportement face à la lixiviation satisfaisant. Sa composition chimique est proche de celle des autres mâchefers européens issus de fours à grilles. Il est constitué de 35% de phases reliques, de 40% de phases primaires et de 25% de phases secondaires. Une étude expérimentale des phases primaires a permis d'établir un modèle de cristallisation à l'équilibre auquel peut être comparé tout mâchefer afin de connaître ses conditions de fabrication au sein du four. Les assemblages de haute température présents dans le mâchefer de Rosiers d'Egletons sont issus d'une fusion partielle des déchets et semblent cristalliser dans des conditions majoritairement réductrices. Une chaussée expérimentale réalisée avec le mâchefer de Rosiers en sous-couche routière n'est pas toxique pour l'environnement, sur la période considérée, à l'exception du pH élevé. Les principales phases se formant au sein du mâchefer sont C-S-A-H (stratlingite) et des C-S-H formés par réaction pouzzolanique, des chloroalumates de calcium hydratés, des sulfochloroalumates de calcium hydratés et de l'ettringite. Ces premiers résultats doivent permettre d'alimenter les bases de données des codes de calcul géochimiques afin d'appréhender l'impact environnemental à long terme. Une synthèse des princiapaux paramètres influençant la qualité des mâchefers depuis leur fabrication jusqu'à leur utilisation en technique routière est proposée afin de vérifier que la valorisation des M.I.O.M respecte le concept de développement durable.Bibliographie: Bibliogr. p.256-262.Thèse : .Sujet - Nom d'actualité : Métaux lourds -- Thèses et écrits académiques Sujet : Propriété géotechnique ;Valorisation déchet ;Scorie ;Propriété physicochimique ;Pouzzolane ;Ordure ménagère ;Métaux lourds ;Incinération ;Hydrochimie ;Géotechnique ;Etude expérimentale ;Essai routier ;Diagramme phase ;Construction routière
Current location Call number Status Date due Barcode
Bib. Fontainebleau
Magasin
EMF 18280-8 Available EMF12738D

Thèse : 2003CLF21410

Ecole doctorale des sciences fondamentales N° 375

Publication autorisée par le jury

Bibliogr. p.256-262

Thèse de doctorat Pétrologie Clermont-Ferrand 2 2002

Une caractérisation minéralogique et physico-chimique du mâchefer de Rosiers d'Egletons a été réalisé ofin de déterminer le mode de formation de ses principaux constituants et de comprendre sa nature er son évolution. Assimilé à un sol D22, il peut être utilisé en remblai ou en couche de forme. C'est un matériau présentant un enrichissement en métaux lourds significatif mais montrant un comportement face à la lixiviation satisfaisant. Sa composition chimique est proche de celle des autres mâchefers européens issus de fours à grilles. Il est constitué de 35% de phases reliques, de 40% de phases primaires et de 25% de phases secondaires. Une étude expérimentale des phases primaires a permis d'établir un modèle de cristallisation à l'équilibre auquel peut être comparé tout mâchefer afin de connaître ses conditions de fabrication au sein du four. Les assemblages de haute température présents dans le mâchefer de Rosiers d'Egletons sont issus d'une fusion partielle des déchets et semblent cristalliser dans des conditions majoritairement réductrices. Une chaussée expérimentale réalisée avec le mâchefer de Rosiers en sous-couche routière n'est pas toxique pour l'environnement, sur la période considérée, à l'exception du pH élevé. Les principales phases se formant au sein du mâchefer sont C-S-A-H (stratlingite) et des C-S-H formés par réaction pouzzolanique, des chloroalumates de calcium hydratés, des sulfochloroalumates de calcium hydratés et de l'ettringite. Ces premiers résultats doivent permettre d'alimenter les bases de données des codes de calcul géochimiques afin d'appréhender l'impact environnemental à long terme. Une synthèse des princiapaux paramètres influençant la qualité des mâchefers depuis leur fabrication jusqu'à leur utilisation en technique routière est proposée afin de vérifier que la valorisation des M.I.O.M respecte le concept de développement durable

Powered by Koha