Normal view MARC view ISBD view

Mobilisation et régularisation des ressources en eau / Bordes ; Jean-Louis : les barrages-réservoirs du milieu du XVIIIe siècle au début de XXe siècle en France

Auteur principal : Bordes, Jean-LouisAuteur secondaire : : Woronoff, Denis, 1939-....Auteur secondaire collectivité : Université Panthéon-Sorbonne, Paris, Editeur scientifiquePublication :2002Description : 1 vol. (626 p.) : Figures, schémas,tableaux, photos ; 30 cmRésumé : Cette thèse a pour objet de décrire l'évolution du barrage, en tant qu'objet technique, utilisé comme moyen principal de régularisation par stockage des apports d'un cours d'eau. Ses finalités sont de façon exclusive ou tout à la fois, la création d'un moyen de transport par l'alimentation d'un canal, l'irrigation, la production d'énergie dite hydraulique, l'alimentation en eau de l'industrie et des populations, la protection contre les crues, la défense du territoire, enfin une utilisation récréative. La période considérée s'étend approximativement de 1750 à 1920, et l'espace géographique retenu est celui de la France. La première partie traite des ouvrages existants et prend comme objet d'études la population des grands barrages ou barrages de plus de 15 mètres de hauteur, après avoir montré l'importance des ouvrages plus modestes réalisés depuis le haut Moyen Age. On examine ensuite quels ont été les acteurs de leurs invention, conception et construction. On passe en revue le rôle de l'Etat, de son administration et de ses corps techniques. Viennent ensuite les maîtres d'ouvrages, collectivités locales ou investisseurs privés, et les ingénieurs civils. Les différentes finalités, leur importance relative et leur évolution sont analysées. La seconde partie présente les monographies d'ouvrages exemplaires à différents titres, techniques et économiques. On examine successivement le XVI Ir siècle, la première industrialisation au cours de laquelle s'affirment les finalités énergétiques, la seconde industrialisation et l'avènement de l'hydroélectricité. On termine avec des projets non encore aboutis qui s'inscrivent dans la longue durée, comme Génissiat et Serre-Ponçon. Dans la troisième partie, on cherche à cerner les mécanismes de l'évolution des savoirs et des ouvrages/.Bibliographie: Bibliogr. p. xiii-xlv.Thèse : Thèse de doctorat.Sujet : Histoire des techniques ;Barrage ;Génie civil ;Régularisation rivière Ressource en ligneAccès en ligne
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
Bib. Paris
EMP 153.513 CCL.TH.1154 Available Thèse téléchargeable sur le site du Sudoc EMP51056D

Bibliogr. p. xiii-xlv

Thèse de doctorat Histoire 2002 Université de Paris I Panthéon Sorbonne

Cette thèse a pour objet de décrire l'évolution du barrage, en tant qu'objet technique, utilisé comme moyen principal de régularisation par stockage des apports d'un cours d'eau. Ses finalités sont de façon exclusive ou tout à la fois, la création d'un moyen de transport par l'alimentation d'un canal, l'irrigation, la production d'énergie dite hydraulique, l'alimentation en eau de l'industrie et des populations, la protection contre les crues, la défense du territoire, enfin une utilisation récréative. La période considérée s'étend approximativement de 1750 à 1920, et l'espace géographique retenu est celui de la France. La première partie traite des ouvrages existants et prend comme objet d'études la population des grands barrages ou barrages de plus de 15 mètres de hauteur, après avoir montré l'importance des ouvrages plus modestes réalisés depuis le haut Moyen Age. On examine ensuite quels ont été les acteurs de leurs invention, conception et construction. On passe en revue le rôle de l'Etat, de son administration et de ses corps techniques. Viennent ensuite les maîtres d'ouvrages, collectivités locales ou investisseurs privés, et les ingénieurs civils. Les différentes finalités, leur importance relative et leur évolution sont analysées. La seconde partie présente les monographies d'ouvrages exemplaires à différents titres, techniques et économiques. On examine successivement le XVI Ir siècle, la première industrialisation au cours de laquelle s'affirment les finalités énergétiques, la seconde industrialisation et l'avènement de l'hydroélectricité. On termine avec des projets non encore aboutis qui s'inscrivent dans la longue durée, comme Génissiat et Serre-Ponçon. Dans la troisième partie, on cherche à cerner les mécanismes de l'évolution des savoirs et des ouvrages/

Powered by Koha

//]]>