Normal view MARC view ISBD view

Fusion partielle d'un manteau métasomatisé par un liquide adakitique [Texte imprimé] : approches géochimique et expérimentale de la genèse et de l'évolution des magmas de l'arrière-arc équatorien / Hoffer Géraldine ; sous la direction de Martin Hervé

Auteur principal : Hoffer, Géraldine, 1980-...., AuteurAuteur secondaire : : Martin, Hervé, 1951-...., géophysicien, Directeur de thèseAuteur secondaire collectivité : Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand, Organisme de soutenanceLangue :de texte intermédiaire, Français ; d'ouvrage original, abkhaze ; de résumé, Français ; de page de contenus, Français ; de page de titre, Français ; de titre propre, Français ; de libretto, Français ; de matériel d'accompagnement, Français ; de sous-titre, Français.Publication :[S. l.] : [s. n.], 2008Description : 1 vol. (320 p.) : Figures ; 30 cmRésumé : Les cônes de Puyo, les laves de Mera et le stratovolcan Pan de Azucar, trois formations Plio-Quarternaires situées dans l'arrière-arc volcanique (Oriente), ont émis des laves potassiques pauvres en silice. La modélisation géochimique et l'étude expérimentale réalisée en piston-cylindre ont permis de contraindes l'origine et l'évolution de ces magmas. D'abord, le coin de manteau lherzolitique est métasomatisé par 3-5% de liquide silicaté. Il fond ensuite partiellement (1-4%), entre 2-3GPa et 1170-1400°C, en laissant un résidu lherzolitique à grenat+-phlogopite. Alors que les séries de Mera et du Pan de Azucar se différencient par cristallisation fractionnée, une faible variation du degré de fusion engendre la totalité des laves de Puyo. La participation de liquides silicatés lors de la genèse de ces laves démontre l'influence de la Ride océanique de Carnegie dans l'arrière-arc et indique que la ride est entrée dans la zone de subduction bien avant le Pléistocène inférieur.Bibliographie: Bibliogr. p. 281-297.Thèse : .Sujet : Liquide silicate ;Lherzolite ;Genèse roche ignée ;Chambre magmatique ;Métasomatose ;Zone subduction ;Magmatologie ;Interprétation géochimique ;Fusion partielle ;Croûte océanique
Current location Call number Status Date due Barcode
Bib. Fontainebleau
Magasin
EMF 19277-8 Available EMF23010D

Bibliogr. p. 281-297

Thèse de doctorat Géochimie-pétrologie Clermont-Ferrand 2 2008

Les cônes de Puyo, les laves de Mera et le stratovolcan Pan de Azucar, trois formations Plio-Quarternaires situées dans l'arrière-arc volcanique (Oriente), ont émis des laves potassiques pauvres en silice. La modélisation géochimique et l'étude expérimentale réalisée en piston-cylindre ont permis de contraindes l'origine et l'évolution de ces magmas. D'abord, le coin de manteau lherzolitique est métasomatisé par 3-5% de liquide silicaté. Il fond ensuite partiellement (1-4%), entre 2-3GPa et 1170-1400°C, en laissant un résidu lherzolitique à grenat+-phlogopite. Alors que les séries de Mera et du Pan de Azucar se différencient par cristallisation fractionnée, une faible variation du degré de fusion engendre la totalité des laves de Puyo. La participation de liquides silicatés lors de la genèse de ces laves démontre l'influence de la Ride océanique de Carnegie dans l'arrière-arc et indique que la ride est entrée dans la zone de subduction bien avant le Pléistocène inférieur

Powered by Koha