Normal view MARC view ISBD view

On the representation of Petri nets as state difference equations [Texte imprimé] / Srinivasan Parthasarathy ; INRIA, Institut national de recherche en informatique et en automatique

Auteur principal : Parthasarathy, Srinivasan, AuteurAuteur secondaire collectivité : Institut national de recherche en informatique et en automatique, France, Editeur scientifiqueLangue :de résumé, Anglais ; de résumé, Français.Publication :Le Chesnay : Institut national de recherche en informatique et en automatique, 1983Description : 1 vol. (9 p.) ; 30 cmCollections : Rapport de Recherche, 208Résumé : Petri nets have been accepted as an excellent model for asynchronous concurrent information systems, both hardware and software. Several variants of these nets have been reported in the literature to suit specific reuiqrements. In a recent paper MURATA [1] has successfully demonstrated the possibility of using the discrete state space approach to represent Petri nets. Murata's paper models Petri nets as a linear state difference equation and thus makes it possible to use several concepts of systems theory for the analysis of Petri nets. In this paper we examine critically Murata's approach and extend it to cover the "inibitor arc" concept. This paper also reviews a few relevant publications on Petri nets.; Les réseaux de Petri ont été acceptés comme étant l'une des meilleures méthodes de modélisation des systèmes informationnels concurrents, tant matériel que logiciel. Des variantes des réseaux de Petri ont également été publiées pour pouvoir s'adapter aux cas particuliers. Dans une récente publication, MURATA [1] a démontré la possibilité de se servir de l'approche d'espace d'état discret pour représenter les réseaux de Petri. L'article de Murata modélise les réseaux de Petri par des équations de différence afin de faciliter l'application des méthodes de la théorie de commande pour l'analyse des réseaux de Petri. Dans notre article nous examinons de près l'approche de Murata et nous proposons une extension pour prendre en compte les "arcs inhibiteurs". Par ailleurs, cet article présente un survol des publications qui nous sont pertinentes..Bibliographie: Bibliogr. p. 9.Sujet - Nom d'actualité : Petri, Réseaux de -- Rapports techniques ;Équations différentielles -- Rapports techniques Sujet : RESEAU DE PETRI
Current location Call number Status Date due Barcode
Centre de recherche en informatique
EM AI CI1892 Sur demande

FRA .

Bibliogr. p. 9

Petri nets have been accepted as an excellent model for asynchronous concurrent information systems, both hardware and software. Several variants of these nets have been reported in the literature to suit specific reuiqrements. In a recent paper MURATA [1] has successfully demonstrated the possibility of using the discrete state space approach to represent Petri nets. Murata's paper models Petri nets as a linear state difference equation and thus makes it possible to use several concepts of systems theory for the analysis of Petri nets. In this paper we examine critically Murata's approach and extend it to cover the "inibitor arc" concept. This paper also reviews a few relevant publications on Petri nets.

Les réseaux de Petri ont été acceptés comme étant l'une des meilleures méthodes de modélisation des systèmes informationnels concurrents, tant matériel que logiciel. Des variantes des réseaux de Petri ont également été publiées pour pouvoir s'adapter aux cas particuliers. Dans une récente publication, MURATA [1] a démontré la possibilité de se servir de l'approche d'espace d'état discret pour représenter les réseaux de Petri. L'article de Murata modélise les réseaux de Petri par des équations de différence afin de faciliter l'application des méthodes de la théorie de commande pour l'analyse des réseaux de Petri. Dans notre article nous examinons de près l'approche de Murata et nous proposons une extension pour prendre en compte les "arcs inhibiteurs". Par ailleurs, cet article présente un survol des publications qui nous sont pertinentes.

Powered by Koha

//]]>