Normal view MARC view ISBD view

Une Nouvelle approche des problèmes de plasticité et de viscoplasticité [Texte imprimé] : la méthode à grand incrément de temps / Jean Yves Cognard ; sous la direction de Pierre Ladeveze

Auteur principal : Cognard, Jean-Yves, AuteurAuteur secondaire : : , Pierre, 1945-...., Directeur de thèseAuteur secondaire collectivité : Université Pierre et Marie Curie, Paris, 1971-2017, Organisme de soutenanceLangue :de résumé, Français.Publication : [S.l.] : [s.n.], 1989Description : 1 vol. (187 f.) ; 30 cmClassification : 001.b.40.f.30_001.b.60.b.20Résumé : Les algorithmes a grand incrément de temps ne reposent pas sur le schéma pas a pas des méthodes de type newton, la totalité de l'histoire du chargement est étudie en un seul incrément. L'efficacité de ces algorithmes est, en outre, liée à la représentation des contraintes et des déplacements. Pour les simulations en plasticité dans le cadre des petites perturbations, nous avons utilise une représentation sous la forme de somme de produits de fonctions de l'espace et du temps. Une méthode d'accélération de convergence est proposée pour résoudre, à faible coût, les problèmes globaux associes a la recherche des nouvelles fonctions de l'espace en présence de modélisation éléments finis à grand nombre de degrés de liberté.Bibliographie: Bibliogr. f. 181-187 (66 réf.).Thèse : .Sujet - Nom d'actualité : Élastoplasticité -- Thèses et écrits académiques ;Algorithmes Sujet : Coût ;Réduction ;Optimisation ;Modélisation ;Elastoplasticité ;Matériau ;Méthode calcul ;Dimensionnement ;Calcul ;Structure ;Viscoplasticité ;Elasticité ;Mécanique non linéaire
Current location Call number Status Date due Barcode
Bib. Paris
Magasin
EMP 139.230 CCL.TH.639 Available EMP00788D

1989pa066109

Bibliogr. f. 181-187 (66 réf.)

Thèse de doctorat Mécanique appliquée à la construction C.A.O. et structures Paris 6 1989

Les algorithmes a grand incrément de temps ne reposent pas sur le schéma pas a pas des méthodes de type newton, la totalité de l'histoire du chargement est étudie en un seul incrément. L'efficacité de ces algorithmes est, en outre, liée à la représentation des contraintes et des déplacements. Pour les simulations en plasticité dans le cadre des petites perturbations, nous avons utilise une représentation sous la forme de somme de produits de fonctions de l'espace et du temps. Une méthode d'accélération de convergence est proposée pour résoudre, à faible coût, les problèmes globaux associes a la recherche des nouvelles fonctions de l'espace en présence de modélisation éléments finis à grand nombre de degrés de liberté

Powered by Koha