Normal view MARC view ISBD view

Contribution à la modélisation du procédé de cuisson-extrusion [Texte imprimé] : étude de la non linéarité du système / Nathalie Cayot ; sous la direction de Hervé Baussart

Auteur principal : Cayot, Nathalie, 1967-...., AuteurAuteur secondaire : : Baussart, Hervé, Directeur de thèseAuteur secondaire collectivité : Université de Bourgogne, Organisme de soutenanceLangue :de résumé, Français.Publication : [S.l.] : [s.n.], 1992Description : 1 vol. (182-[VII] f.) ; 30 cmClassification : 002.A.35.A.03Résumé : Les procédés d'extrusion de produits agro-alimentaires sont des systèmes multivariables complexes. L'opération de cuisson-extrusion de farine de blé est considérée comme un système défini par ses caractéristiques dynamiques. Celles-ci sont obtenues à l'aide d'excitations de type échelon sur les entrées suivantes : débit d'alimentation de la machine, teneur en eau dans l'alimentation, et vitesse de rotation des vis d'extrusion. La réponse est appréhendée à travers la pression avant filière, le suivi de la température avant filière et de l'énergie mécanique spécifique. La pression avant filière est reliée à l'expansion et à la masse volumique des extrudats et permet ainsi le suivi en ligne de la qualité des produits. Le comportement de l'extrudeur vérifie généralement les conditions de stabilité EBSB (entrée bornée, sortie bornée). Le procédé peut être considéré comme stationnaire mais peut présenter des points stationnaires instables. La non-linéarité du système est demontrée par : la variabilité du gain statique en fonction de l'amplitude des entrées, la non superposition des gains lors d'essais multivariables. Ces non-linéarités sont généralement du type courbure ou saturation, sans hystérèse. De plus, le système est à non-linéarité non séparable d'après l'étude des fonctions de transfert. De par le choix des variables, le système n'est ni commandable ni observable..Bibliographie: Bibliogr. 109 réf..Thèse : .Sujet - Nom d'actualité : Farine -- Thèses et écrits académiques ;Alimentation -- Thèses et écrits académiques ;Technique de la production -- Thèses et écrits académiques ;Cuisson-extrusion -- Thèses et écrits académiques Sujet : Farine ;Produit alimentaire ;Système non linéaire ;Modélisation ;Extrusion ;Cuisson
Current location Call number Status Date due Barcode
Sophia Antipolis
Salle de lecture
EMS 380/N 3817 Available EMS02463D

Bibliogr. 109 réf.

Thèse Doctorat Génie des procédés Dijon 1992

Les procédés d'extrusion de produits agro-alimentaires sont des systèmes multivariables complexes. L'opération de cuisson-extrusion de farine de blé est considérée comme un système défini par ses caractéristiques dynamiques. Celles-ci sont obtenues à l'aide d'excitations de type échelon sur les entrées suivantes : débit d'alimentation de la machine, teneur en eau dans l'alimentation, et vitesse de rotation des vis d'extrusion. La réponse est appréhendée à travers la pression avant filière, le suivi de la température avant filière et de l'énergie mécanique spécifique. La pression avant filière est reliée à l'expansion et à la masse volumique des extrudats et permet ainsi le suivi en ligne de la qualité des produits. Le comportement de l'extrudeur vérifie généralement les conditions de stabilité EBSB (entrée bornée, sortie bornée). Le procédé peut être considéré comme stationnaire mais peut présenter des points stationnaires instables. La non-linéarité du système est demontrée par : la variabilité du gain statique en fonction de l'amplitude des entrées, la non superposition des gains lors d'essais multivariables. Ces non-linéarités sont généralement du type courbure ou saturation, sans hystérèse. De plus, le système est à non-linéarité non séparable d'après l'étude des fonctions de transfert. De par le choix des variables, le système n'est ni commandable ni observable.

Powered by Koha