Normal view MARC view ISBD view

Etude expérimentale du glissement de polymères fondus sous cisaillement à une interface solide [Texte imprimé] / Gilles Massey ; Sous la direction de H. Hervet

Auteur principal : Massey, Gilles, AuteurAuteur secondaire : : Hervet, H., Directeur de thèseLangue :de résumé, Français.Publication : [S.l.] : [s.n.], 1995Description : 1 vol.(185 p.)Résumé : Pour les liquides newtoniens en écoulement simple, la condition aux limites usuelles à l'interface fluide-solide est celle de non-glissement. Par contre, pour les fluides viscoélastiques tels que les polymères, la vitesse à l'interface peut être non nulle, donnant lieu au phénomène de glissement. Cet effet est extrêmement important en plasturgie où il peut être la cause de la rugosité d'extrusion ou fracture en fondu. Le glissement a déjà été mis en évidence expérimentalement, mais il n'existait pas de mesure directe de la vitesse de glissement. En combinant les propriétés des ondes évanescentes et les propriétés de photolyse de sondes fluorescentes, une nouvelle technique a été développée, capable de mesurer directement la vitesse de glissement au voisinage immédiat de la paroi (dans les cent premiers nanomètres) : la vélocimétrie laser en champ proche. Cette technique permet de mettre en évidence une transition entre deux régimes de glissement. Il apparaît que cette transition dépend de la structure de l'interface et des masses moléculaires des polymères du système. Les résultats expérimentaux sont en bon accord avec une modélisation théorique..Bibliographie: Bibliogr. 97 ref. bibliogr..Thèse : .Sujet : Polymère ;Glissement ;Etude expérimentale ;Cisaillement
Current location Call number Status Date due Barcode
Sophia Antipolis
Salle de lecture
EMS 780-B/N 5373 Available EMS03321D

1995PA066160

Bibliogr. 97 ref. bibliogr.

Thèse de doctorat Sciences appliquées Paris 6 1995

Pour les liquides newtoniens en écoulement simple, la condition aux limites usuelles à l'interface fluide-solide est celle de non-glissement. Par contre, pour les fluides viscoélastiques tels que les polymères, la vitesse à l'interface peut être non nulle, donnant lieu au phénomène de glissement. Cet effet est extrêmement important en plasturgie où il peut être la cause de la rugosité d'extrusion ou fracture en fondu. Le glissement a déjà été mis en évidence expérimentalement, mais il n'existait pas de mesure directe de la vitesse de glissement. En combinant les propriétés des ondes évanescentes et les propriétés de photolyse de sondes fluorescentes, une nouvelle technique a été développée, capable de mesurer directement la vitesse de glissement au voisinage immédiat de la paroi (dans les cent premiers nanomètres) : la vélocimétrie laser en champ proche. Cette technique permet de mettre en évidence une transition entre deux régimes de glissement. Il apparaît que cette transition dépend de la structure de l'interface et des masses moléculaires des polymères du système. Les résultats expérimentaux sont en bon accord avec une modélisation théorique.

Powered by Koha