Normal view MARC view ISBD view

Caractérisation et interprétation de la variabilité chimique et minéralogique des grès réservoirs : implications pour la modélisation numérique de la diagenèse minérale des grès du Ravenscar Group (Yorkshire, Royaume-uni) [ [Texte imprimé]] / Benoît Maréchal ; directeur de thèse: Bernard Guy

Auteur principal : Maréchal, Benoît, 19..-....Auteur secondaire : : Guy, Bernard, 1952-...., géologue, Directeur de thèseAuteur secondaire collectivité : Université Jean Monnet, Saint-Étienne, Organisme de soutenance;École nationale supérieure des mines, Saint-Etienne, Organisme de soutenancePublication :Saint Etienne : ENSM de Saint Etienne, 2000Description : 1 vol. (Pagination multiple [326] p.) : Ill. en noir et en coul. ; 30 cmDewey: 552.5Résumé : Cette thèse a pour but de compléter les études sédimentologiques, par l'analyse de données géochimiques, et de mieux comprendre la diagenèse des grès en associant la géochimie à la modélisation numérique. Deux formations géologiques ont été étudiées : les grès fluviodeltaïques du Ravenscar Group (Yorkshire, Royaume-Uni) et les grès turbiditiques d'Annot (bassin du Sud-Est, France). L'échantillonnage a été réalisé afin d'apprécier la variabilité verticale et latérale de composition a diverses échelles. L'étude géochimique montre que les faciès sont caracterisés par un style de variabilité chimique. Dans certains faciès, le tri sédimentaire entre les petits minéraux lourds et le reste de la roche engendre des variations de teneur importantes pour les éléments portés par ces différentes classes de particules. Des caractéristiques chimiques propres a chacune de ces populations de minéraux, valables a une échelle verticale de plusieurs mètres, peuvent alors être définies. Une ségrégation s'opère également au sein de la fraction clastique entre les grosses particules, dont la nature dépend de la maturité du grès, et les autres grains lors du dépôt. Deux transformations diagénétiques majeures (kaolinitisation et albitisation des feldspaths) sont également à l'origine de la distribution particulière des compositions chimiques de la fraction alumineuse des grès du Ravenscar Group. Ce dernier point a été utilisé pour tester et valider la modélisation numérique de la diagenèse des grès du Ravenscar Group a l'aide du code DIAPHORE. Les deux transformations minérales peuvent être simulées avec des conditions compatibles avec le contexte géologique des grès et les variations de composition chimique de la fraction alumineuse des grès.Bibliographie: Bibliogr. p. 251-261.Thèse : .Sujet - Nom d'actualité : Diagenèse -- Thèses et écrits académiques ;Réservoirs gréseux -- Thèses et écrits académiques Sujet : Géochimie ;Diagenèse ;Modélisation numérique ;Réservoir gréseux
Current location Call number Status Date due Barcode
Bib. Fontainebleau
Magasin
EMF 19894-8 Available 00001306
Bib. Paris
Magasin
EMP 149.162 CCL.TH.993 Available EMP58652D

Bibliogr. p. 251-261

Thèse de doctorat Sciences de la Terre Saint-Etienne 2000

Cette thèse a pour but de compléter les études sédimentologiques, par l'analyse de données géochimiques, et de mieux comprendre la diagenèse des grès en associant la géochimie à la modélisation numérique. Deux formations géologiques ont été étudiées : les grès fluviodeltaïques du Ravenscar Group (Yorkshire, Royaume-Uni) et les grès turbiditiques d'Annot (bassin du Sud-Est, France). L'échantillonnage a été réalisé afin d'apprécier la variabilité verticale et latérale de composition a diverses échelles. L'étude géochimique montre que les faciès sont caracterisés par un style de variabilité chimique. Dans certains faciès, le tri sédimentaire entre les petits minéraux lourds et le reste de la roche engendre des variations de teneur importantes pour les éléments portés par ces différentes classes de particules. Des caractéristiques chimiques propres a chacune de ces populations de minéraux, valables a une échelle verticale de plusieurs mètres, peuvent alors être définies. Une ségrégation s'opère également au sein de la fraction clastique entre les grosses particules, dont la nature dépend de la maturité du grès, et les autres grains lors du dépôt. Deux transformations diagénétiques majeures (kaolinitisation et albitisation des feldspaths) sont également à l'origine de la distribution particulière des compositions chimiques de la fraction alumineuse des grès du Ravenscar Group. Ce dernier point a été utilisé pour tester et valider la modélisation numérique de la diagenèse des grès du Ravenscar Group a l'aide du code DIAPHORE. Les deux transformations minérales peuvent être simulées avec des conditions compatibles avec le contexte géologique des grès et les variations de composition chimique de la fraction alumineuse des grès

Powered by Koha