Normal view MARC view ISBD view

POSSIBILITES DE FORMATION DE LA TEXTURE DE GOSS DANS DES MATERIAUX FESI ELABORES PAR SOLIDIFICATION RAPIDE* / VERONIQUE ORLIONNET-RESZETKO ; SOUS LA DIRECTION DE MICHEL FAYARD

Auteur principal : ORLIONNET-RESZETKO, VERONIQUE, AuteurAuteur secondaire : : Fayard, Michel, Directeur de thèseLangue :de résumé, Français.Publication :[S.l.] : [s.n.], 1991Description : 217 P.Classification : 001.D.11.B.05.DRésumé : NOUS AVONS ETUDIE LES POSSIBILITES DE FORMATION DE LA TEXTURE DE GOSS SUR DES RUBANS DE FESI ELABORES PAR FLOT PLANAIRE ET PAR TREMPE ENTRE CYCLINDRES. LES ECHANTILLONS POSSEDENT UNE MICROSTRUCTURE DE SOLIDIFICATION TELLE QUE LEUR TEXTURE EST DU TYPE 100 <OVW>. LES RUBANS CONTENANT DU MN ET DU S PRESENTENT DES PRECIPITES DE COMPOSITION, DE DENSITE ET DE TAILLE DIFFERENTES DE CELLES DES PRECIPITES DES TOLES GO CLASSIQUES. CET ETAT MICROSTRUCTURAL ET TEXTURAL NE PERMET PAS D'OBTENIR LA TEXTURE 110 <001> UNIQUEMENT PAR RECUIT DES RUBANS ELABORES PAR FLOT PLANAIRE. UN LAMINAGE DOIT ETRE APPLIQUE POUR PRIVILEGIER LA PRESENCE D'ORIENTATIONS HKL <001>. MAIS, L'EPAISSEUR DES RUBANS ELABORES PAR FLOT PLANAIRE EST LIMITEE (ICI A 130 MICRONS). PAR CONTRE, NOUS AVONS PRODUIT PAR TREMPE ENTRE CYLINDRES, DES RUBANS AYANT JUSQU'A 500 MICRONS D'EPAISSEUR. POUR CES ECHANTILLONS L'APPLICATION D'UN LAMINAGE A FROID, AVEC UN TAUX DE REDUCTION ELEVE (80%), SUIVI D'UN RECUIT DE RECRISTALLISATION PRIMAIRE, PERMET D'OBTENIR UN MATERIAU PRESENTANT: DES GRAINS D'ORIENTATION 110 <001> ET PROCHE DE 111 <112>; UN ETAT DE PRECIPITATION ET UNE TAILLE DE GRAINS PROCHES DE CEUX D'UNE TOLE GO INDUSTRIELLE, AU STADE CORRESPONDANT. L'APPLICATION D'UN RECUIT A HAUTE TEMPERATURE NE CONDUIT PAS A LA TEXTURE DE GOSS MAIS AU DEVELOPPEMENT D'UNE TEXTURE VOISINE DE 100 <001>. LA DENSITE DE CERTAINES ORIENTATIONS (DONT 111 <UVW>, APRES RECRISTALLISATION PRIMAIRE, ETANT MOINS IMPORTANTE POUR NOS ECHANTILLONS QUE POUR UNE TOLE INDUSTRIELLE, LES GRAINS AUTRES QUE LES GRAINS DE GOSS NE DEVAIENT PAS ETRE BIEN ORIENTES POUR PERMETTRE LEUR CROISSANCE EXAGEREE.Bibliographie: 152 REF..Thèse : .Sujet : Tôle ;Processus rapide ;Solidification ;Texture ;Silicium alliage ;Fer alliage
Current location Call number Status Date due Barcode
Bib. Paris
EMP 140.289 CCL.TH.672 Available

1991PA066708

152 REF.

Thèse de doctorat SCIENCES APPLIQUEES Paris 6 1991

NOUS AVONS ETUDIE LES POSSIBILITES DE FORMATION DE LA TEXTURE DE GOSS SUR DES RUBANS DE FESI ELABORES PAR FLOT PLANAIRE ET PAR TREMPE ENTRE CYCLINDRES. LES ECHANTILLONS POSSEDENT UNE MICROSTRUCTURE DE SOLIDIFICATION TELLE QUE LEUR TEXTURE EST DU TYPE 100 <OVW>. LES RUBANS CONTENANT DU MN ET DU S PRESENTENT DES PRECIPITES DE COMPOSITION, DE DENSITE ET DE TAILLE DIFFERENTES DE CELLES DES PRECIPITES DES TOLES GO CLASSIQUES. CET ETAT MICROSTRUCTURAL ET TEXTURAL NE PERMET PAS D'OBTENIR LA TEXTURE 110 <001> UNIQUEMENT PAR RECUIT DES RUBANS ELABORES PAR FLOT PLANAIRE. UN LAMINAGE DOIT ETRE APPLIQUE POUR PRIVILEGIER LA PRESENCE D'ORIENTATIONS HKL <001>. MAIS, L'EPAISSEUR DES RUBANS ELABORES PAR FLOT PLANAIRE EST LIMITEE (ICI A 130 MICRONS). PAR CONTRE, NOUS AVONS PRODUIT PAR TREMPE ENTRE CYLINDRES, DES RUBANS AYANT JUSQU'A 500 MICRONS D'EPAISSEUR. POUR CES ECHANTILLONS L'APPLICATION D'UN LAMINAGE A FROID, AVEC UN TAUX DE REDUCTION ELEVE (80%), SUIVI D'UN RECUIT DE RECRISTALLISATION PRIMAIRE, PERMET D'OBTENIR UN MATERIAU PRESENTANT: DES GRAINS D'ORIENTATION 110 <001> ET PROCHE DE 111 <112>; UN ETAT DE PRECIPITATION ET UNE TAILLE DE GRAINS PROCHES DE CEUX D'UNE TOLE GO INDUSTRIELLE, AU STADE CORRESPONDANT. L'APPLICATION D'UN RECUIT A HAUTE TEMPERATURE NE CONDUIT PAS A LA TEXTURE DE GOSS MAIS AU DEVELOPPEMENT D'UNE TEXTURE VOISINE DE 100 <001>. LA DENSITE DE CERTAINES ORIENTATIONS (DONT 111 <UVW>, APRES RECRISTALLISATION PRIMAIRE, ETANT MOINS IMPORTANTE POUR NOS ECHANTILLONS QUE POUR UNE TOLE INDUSTRIELLE, LES GRAINS AUTRES QUE LES GRAINS DE GOSS NE DEVAIENT PAS ETRE BIEN ORIENTES POUR PERMETTRE LEUR CROISSANCE EXAGEREE

Powered by Koha