Normal view MARC view ISBD view

Leader pour la Créativité : Modéliser et Expérimenter un Leadership orienté Défixation / Hicham Ezzat ; sous la direction de Benoît Weil et de Pascal Le masson

Auteur principal : Ezzat, Hicham, 1986-....Auteur secondaire : : Weil, Benoît, Directeur de thèse, Membre du jury;Le Masson, Pascal, professeur en ingénierie et gestion, Directeur de thèse, Membre du jury;Denis, Jean-Philippe, 1972-...., Président du jury de soutenance;Bonnardel, Nathalie, Rapporteur de la thèse;Magnusson, Peter, Rapporteur de la thèse;Crilly, Nathan, Membre du jury;Cassotti, Mathieu, Membre du juryAuteur secondaire collectivité : Université de Recherche Paris Sciences et Lettres, Organisme de soutenance;École doctorale Économie, organisations, société, Nanterre, Ecole doctorale associée à la thèse;Centre de gestion scientifique, Paris, Laboratoire associé à la thèse;École nationale supérieure des mines, Paris, Autre partenaire associé à la thèsePublication : 2017Dewey: 658.57Classification : 650Résumé : Plusieurs travaux ont permis de caractériser le rôle des biais cognitifs dans les situations de créativité. Parmi ces biais, on distingue particulièrement les effets de fixation, c’est à dire les connaissances et solutions habituelles qui viennent spontanément à l’esprit des individus lors d’une situation de créativité (tâche de créativité, de génération d’idées, ou de résolutions de problèmes créatifs), et qui contraignent la génération d’idées et de solutions nouvelles et plus créatives. Ces différentes études ouvrent plusieurs pistes pour enrichir la gestion de ces biais cognitifs dans les processus d’innovation.Le leadership est reconnu pour avoir un rôle fondamental à jouer pour aider une équipe à surmonter ces effets de fixation dans un écosystème en situation de créativité. Le leadership est définit comme étant un processus d’influence social dans lequel un ou plusieurs acteurs (jouant le rôle de leaders) emmènent d’autres acteurs (leurs équipes) à atteindre un objectif commun. Leadership et créativité passent souvent pour antagonistes - soit que les leaders soient « créatifs » à la place de leurs équipes, soit que l'autorité doive disparaître pour libérer leurs créativités.Dans un cadre de recherche multidisciplinaire mixant science de gestion (management de l’innovation), sciences cognitives (biais cognitifs à la créativité) et science de la conception innovante (théorie C-K), les leaders créatifs peuvent jouer des rôles très importants pour aider leurs équipes à surmonter les effets de fixations, et ceci selon des règles expérimentales très précises et contrôlées, consistant d’une part à détecter les phénomènes de blocage (la fixation), et d ‘autres part à entreprendre les modes d’actions appropriés pour les surmonter.De plus, ces règles expérimentales peuvent être contextualisées dans des conditions plus générales en organisation, et ceci via les outils de gestion du leadership organisationnel classique (recrutement, allocations de temps et de ressources, motivation, prise de la décision, évaluation, création de climat, spécification des objectifs, etc..). En effet, les méthodes de recherches utilisés pour cette contextualisation organisationnelle consistent à i) mettre en place des protocoles expérimentaux permettant d’isoler les phénomènes de blocages cognitifs dans des situations de créativité ; ii) à générer des règles expérimentales de défixation cognitive dans des contextes bien contrôlés (laboratoire); et iii) à contextualiser ces règles expérimentales de défixation cognitive en utilisant des études de biographies de grands leaders créatifs de l’histoire tél que : Steve Jobs, Thomas Edison ou Mark Zuckerberg.; Several studies have helped to characterize the role of cognitive biases, which appear in situations of creativity. Among these cognitive biases, we can particularly distinguish the fixation effects, that is to say, the obvious knowledge and solutions that comes spontaneously in individuals’ mind during a situation of creativity (creativity task, idea generation, or creative problem-solving), and which consequently constrain the generation of novel and creative ideas and solutions. These different studies open new sights to enrich the management of these cognitive biases in innovation processes.Leadership is recognized as having a fundamental role to play in helping a team overcome these fixation effects in an ecosystem in situation of creativity. Leadership is commonly defined as a process of social influence, in which one or more actors (acting as leaders), lead other actors (their teams) to achieve a common goal. Leadership and creativity are often seen as antagonistic – whether leaders are « creative » in the place of their teams, or that the authority and control must disappear in order for creativity of their teams to flourish.In a multidisciplinary research framework combining management science (innovation management), cognitive science (cognitive biases to creativity) and innovative design science (C-K theory), creative leaders can play very important roles to help their teams overcome fixation effects, and this according to very precise and controlled experimental rules, consisting on the one hand to detect the cognitive biases against creativity (the fixation), and on the other hand to undertake the appropriate modes of actions to overcome them.In addition, these experimental rules can be contextualized in more general conditions, such as organizational contexts, using traditional leadership organizational tools (recruitment, resources and time allocations, motivation, decision-making, evaluation, climate creation, goal-settings, etc..). Indeed, the research methods used for this organizational contextualization of the defixation rules consist of i) building experimental protocols in order to isolate the cognitive effects related to the fixation effects in situations of creativity; ii) generating experimental rules of cognitive defixation in highly and well-controlled contexts (laboratory settings); and iii) contextualizing these experimental rules for cognitive defixation using biographical studies of great creative and innovative leaders in the history, such as for example: Steve Jobs, Thomas Edison or Mark Zuckerberg..Thèse : .Sujet - Nom d'actualité : Théorie C-K -- Thèses et écrits académiques ;Créativité -- Thèses et écrits académiques Ressource en ligneAccès au texte intégral | Accès en ligne | Accès en ligne
Current location Call number Status Date due Barcode
En ligne
https://pastel.archives-ouvertes.fr/tel-01842253 Available

Titre provenant de l'écran-titre

Ecole(s) Doctorale(s) : École doctorale Économie, organisations, société (Nanterre)

Partenaire(s) de recherche : Centre de Gestion Scientifique (Laboratoire), École nationale supérieure des mines (Paris) (établissement de préparation de la thèse)

Autre(s) contribution(s) : Jean-Philippe Denis (Président du jury) ; Benoît Weil, Pascal Le masson, Nathan Crilly, Mathieu Cassotti (Membre(s) du jury) ; Nathalie Bonnardel, Peter Magnusson (Rapporteur(s))

Thèse de doctorat Sciences de gestion Paris Sciences et Lettres 2017

Plusieurs travaux ont permis de caractériser le rôle des biais cognitifs dans les situations de créativité. Parmi ces biais, on distingue particulièrement les effets de fixation, c’est à dire les connaissances et solutions habituelles qui viennent spontanément à l’esprit des individus lors d’une situation de créativité (tâche de créativité, de génération d’idées, ou de résolutions de problèmes créatifs), et qui contraignent la génération d’idées et de solutions nouvelles et plus créatives. Ces différentes études ouvrent plusieurs pistes pour enrichir la gestion de ces biais cognitifs dans les processus d’innovation.Le leadership est reconnu pour avoir un rôle fondamental à jouer pour aider une équipe à surmonter ces effets de fixation dans un écosystème en situation de créativité. Le leadership est définit comme étant un processus d’influence social dans lequel un ou plusieurs acteurs (jouant le rôle de leaders) emmènent d’autres acteurs (leurs équipes) à atteindre un objectif commun. Leadership et créativité passent souvent pour antagonistes - soit que les leaders soient « créatifs » à la place de leurs équipes, soit que l'autorité doive disparaître pour libérer leurs créativités.Dans un cadre de recherche multidisciplinaire mixant science de gestion (management de l’innovation), sciences cognitives (biais cognitifs à la créativité) et science de la conception innovante (théorie C-K), les leaders créatifs peuvent jouer des rôles très importants pour aider leurs équipes à surmonter les effets de fixations, et ceci selon des règles expérimentales très précises et contrôlées, consistant d’une part à détecter les phénomènes de blocage (la fixation), et d ‘autres part à entreprendre les modes d’actions appropriés pour les surmonter.De plus, ces règles expérimentales peuvent être contextualisées dans des conditions plus générales en organisation, et ceci via les outils de gestion du leadership organisationnel classique (recrutement, allocations de temps et de ressources, motivation, prise de la décision, évaluation, création de climat, spécification des objectifs, etc..). En effet, les méthodes de recherches utilisés pour cette contextualisation organisationnelle consistent à i) mettre en place des protocoles expérimentaux permettant d’isoler les phénomènes de blocages cognitifs dans des situations de créativité ; ii) à générer des règles expérimentales de défixation cognitive dans des contextes bien contrôlés (laboratoire); et iii) à contextualiser ces règles expérimentales de défixation cognitive en utilisant des études de biographies de grands leaders créatifs de l’histoire tél que : Steve Jobs, Thomas Edison ou Mark Zuckerberg.

Several studies have helped to characterize the role of cognitive biases, which appear in situations of creativity. Among these cognitive biases, we can particularly distinguish the fixation effects, that is to say, the obvious knowledge and solutions that comes spontaneously in individuals’ mind during a situation of creativity (creativity task, idea generation, or creative problem-solving), and which consequently constrain the generation of novel and creative ideas and solutions. These different studies open new sights to enrich the management of these cognitive biases in innovation processes.Leadership is recognized as having a fundamental role to play in helping a team overcome these fixation effects in an ecosystem in situation of creativity. Leadership is commonly defined as a process of social influence, in which one or more actors (acting as leaders), lead other actors (their teams) to achieve a common goal. Leadership and creativity are often seen as antagonistic – whether leaders are « creative » in the place of their teams, or that the authority and control must disappear in order for creativity of their teams to flourish.In a multidisciplinary research framework combining management science (innovation management), cognitive science (cognitive biases to creativity) and innovative design science (C-K theory), creative leaders can play very important roles to help their teams overcome fixation effects, and this according to very precise and controlled experimental rules, consisting on the one hand to detect the cognitive biases against creativity (the fixation), and on the other hand to undertake the appropriate modes of actions to overcome them.In addition, these experimental rules can be contextualized in more general conditions, such as organizational contexts, using traditional leadership organizational tools (recruitment, resources and time allocations, motivation, decision-making, evaluation, climate creation, goal-settings, etc..). Indeed, the research methods used for this organizational contextualization of the defixation rules consist of i) building experimental protocols in order to isolate the cognitive effects related to the fixation effects in situations of creativity; ii) generating experimental rules of cognitive defixation in highly and well-controlled contexts (laboratory settings); and iii) contextualizing these experimental rules for cognitive defixation using biographical studies of great creative and innovative leaders in the history, such as for example: Steve Jobs, Thomas Edison or Mark Zuckerberg.

Configuration requise : un logiciel capable de lire un fichier au format : PDF

Powered by Koha