Normal view MARC view ISBD view

Au péril de l'humain : les promesses suicidaires des transhumanistes / Jacques Testart, Agnès Rousseaux

Auteur principal : Testart, Jacques, 1939-....Co-auteur : Rousseaux, Agnès, AuteurPublication :Paris : Éditions du Seuil, DL 2018Description : 1 vol. (258 p.) : couv. ill. ; 22 cmISBN : 978-2-02-134299-4 ; 2-02-134299-9.Dewey: 500 ; 303.483Résumé : La 4e de couverture indique : "Fabriquer un être humain supérieur, artificiel, voire immortel, dont les imperfections seraient réparées et les capacités améliorées. Telle est l'ambition du mouvement transhumaniste, qui prévoit le dépassement de l'humanité grâce à la technique et l'avènement prochain d'un "homme augmenté" façonné par les biotechnologies, les nanosciences, la génétique. Avec le risque de voir se développer une sous-humanité de plus en plus dépendante de technologies qui modèleront son corps et son cerveau, ses perceptions et ses relations aux autres. Non pas l'"homme nouveau" des révolutionnaires, mais l'homme-machine du capitalisme. Bien que le discours officiel, en France, résiste encore à cette idéologie, le projet technoscientifique avance discrètement. Qui impulse ces recherches ? Comment se développent-elles dans les champs médicaux, militaires et sportifs ? Comment les débats démocratiques sont-ils éludés ? Et comment faire face à des évolutions qui ne feront que renforcer les inégalités ? Surtout, quel être humain va naître de ces profondes mutations, de ces expérimentations brutales et hasardeuses sur notre espèce, dont l'Homo sapiens ne sortira pas indemne ?".Bibliographie: Notes bibliogr. en fin d'ouvrage.Sujet - Nom d'actualité : Progrès scientifique et technique -- Aspect moral ;Biotechnologie -- Aspect moral ;Interaction homme-ordinateur -- Aspect moral ;Transhumanisme -- Aspect moral
Current location Call number Status Date due Barcode
Bib. Paris
Salle de lecture
303.483 TES a Available EMP81518D

Notes bibliogr. en fin d'ouvrage

La 4e de couverture indique : "Fabriquer un être humain supérieur, artificiel, voire immortel, dont les imperfections seraient réparées et les capacités améliorées. Telle est l'ambition du mouvement transhumaniste, qui prévoit le dépassement de l'humanité grâce à la technique et l'avènement prochain d'un "homme augmenté" façonné par les biotechnologies, les nanosciences, la génétique. Avec le risque de voir se développer une sous-humanité de plus en plus dépendante de technologies qui modèleront son corps et son cerveau, ses perceptions et ses relations aux autres. Non pas l'"homme nouveau" des révolutionnaires, mais l'homme-machine du capitalisme. Bien que le discours officiel, en France, résiste encore à cette idéologie, le projet technoscientifique avance discrètement. Qui impulse ces recherches ? Comment se développent-elles dans les champs médicaux, militaires et sportifs ? Comment les débats démocratiques sont-ils éludés ? Et comment faire face à des évolutions qui ne feront que renforcer les inégalités ? Surtout, quel être humain va naître de ces profondes mutations, de ces expérimentations brutales et hasardeuses sur notre espèce, dont l'Homo sapiens ne sortira pas indemne ?"

Powered by Koha