Normal view MARC view ISBD view

Concurrence et régulation des plateformes médias financées par la publicité / Jiekai Zhang ; sous la direction de Olivier Bomsel

Auteur principal : Zhang, Jiekai, 1989-...., AuteurAuteur secondaire : : Bomsel, Olivier, 1957-...., Directeur de thèse, Membre du jury;Kyle, Margaret, Président du jury de soutenance;Dubois, Pierre, 1970-...., économiste, Rapporteur de la thèse;Haultfoeuille, Xavier d', 1977-...., Rapporteur de la thèse;Ivaldi, Marc, 1955-..., Membre du juryAuteur secondaire collectivité : Université de Recherche Paris Sciences et Lettres, Organisme de soutenance;École doctorale Économie, organisations, société, Nanterre, Ecole doctorale associée à la thèse;Centre d'économie industrielle, Paris, Laboratoire associé à la thèse;École nationale supérieure des mines, Paris, Autre partenaire associé à la thèseLangue :de résumé, Français ; de résumé, Anglais.Publication :2017Dewey: 338.473 02Classification : 330Résumé : La thèse s’est développée comme suit. Chapitre 1 étudie la situation concurrentielle du marché de la télévision en clair. Nous avons construit un modèle de concurrence oligopolistique et identifié la nature et l’ampleur des externalités entre les téléspectateurs et les annonceurs publicitaires. Nous contribuons à la littérature en mettant en œuvre une procédure simple permettant de tester le type de comportement des entreprises sur un marché. Nous démontrons que la nature de la concurrence sur le marché publicitaire de la télévision est du type Cournot (i.e., une concurrence sur la capacité d’offre d’écrans publicitaires). Nos estimations nous permettent aussi de conclure que, sur un marché biface, des taux de marge élevés sur une des faces du marché ne signifient pas une absence de concurrence. Au chapitre 2, j'utilise un modèle théorique pour analyser le comportement concurrentiel des plateformes médias financées par la publicité. Les plateformes sont spécifiées pour être différenciées horizontalement et la structure du marché est un oligopole. Je démontre dans cet article que la «réaction stratégique» des chaînes de télévision sous une concurrence à la Cournot est complémentaire (i.e., si une chaîne augmente son offre de publicité, ses concurrents ont intérêt à augmenter leurs offres de publicité également). Par conséquent, la fusion des régies publicitaires permet à toutes les chaînes du marché d’augmenter leurs quantités de publicité. J’ai ensuite testé la prédiction théorique avec des données sur le marché de la télévision en France et le modèle utilisé dans le premier chapitre. La simulation contrefactuelle conclut les mêmes résultats que le modèle théorique. Au chapitre 3, j’analyse l’effet de la régulation par plafonnement des volumes publicitaires sur les chaînes de télévision en clair. J’exploite une nouvelle base de données par tranche horaire sur 12 chaînes de télévision en France pendant un an (2014). J'estime tout d'abord la demande des téléspectateurs et des annonceurs, ce qui me permet de tenir compte de la nature biface du marché dans la spécification de la décision stratégique des chaînes. J'identifie les «prix fictifs» de la régulation à partir des contraintes observées. Enfin, j’ai mené deux simulations contrefactuelles pour calibrer les effets de la régulation. Mes résultats suggèrent que la régulation protège le bien-être des téléspectateurs, alors que son impact sur le profit de l'industrie peut être positif ou négatif, en fonction du niveau de concentration du marché. Compte tenu de la structure du marché biface de cette industrie, la régulation par plafonnement n'est pas nécessaire si le marché reste concurrentiel. Cependant, quand le marché se concentre, la régulation peut augmenter jusqu'à 5,75% du surplus des consommateurs, mais diminuer jusqu'à 4,8% du profit de l'industrie. (...); The first chapter of the thesis studies the advertising competition on the French broadcast TV market. We use a unique dataset on the French broadcast television market including audience, prices, and quantities of advertising of twenty-one TV channels from March 2008 to December 2013. We specify a structural model of oligopoly competition and identify the shape and magnitude of the feedback loop between TV viewers and advertisers. We also implement a simple procedure to identify the conduct of firms on the market. We find that the nature of competition in the French TV advertising market is of the Cournot type. Further, we provide empirical evidence that the price-cost margin is not a good indicator of the market power of firms operating on two-sided markets. In the second chapter, I use a theoretical model to analyze the competitive behavior of advertising financed media platforms. The platforms are specified to be horizontally differentiated and the market form is an oligopoly. The first major insight of the model is that the different platforms behave as strategic complements under Cournot competition. In particular, if a platform increases its quantity of advertising, it is optimal for its competitors to raise their respective advertising quantities as well. The model suggests that the merger of advertising sales houses of several platforms increases the advertising offers of all the competing platforms of the market (both the merged and unmerged), holding the quality of platforms unaffected. I further test the theoretical prediction with TV market data and model used in the first chapter, the empirical counterfactual simulation suggests same results as the theoretical model. Finally, in the last chapter, I investigate the welfare effect of the widespread policy of regulating advertising time on TV. The project exploits a novel dataset of per hour data on 12 broadcast TV channels in France during one year (2014). I first estimate the demand of TV viewers and of advertisers, which allows me to account for the two-sidedness of the market in the supply decision of TV stations. I show in this work how to identify the shadow prices of regulation when the regulatory constraints are observed. Finally, I conduct two counterfactual experiments to calibrate the welfare effects of the regulation. My results suggest that the regulation protects welfare of TV viewers, while its impact on the industry's profit can be either positive or negative, depending on the concentration level of the market. Given the two-sided market structure of the broadcast TV industry, regulating advertising time is unnecessary on a competitive market. However, when the market become concentrated, the regulation can improve up to 5.75% of consumer surplus, but decrease until 4.8% of the industry's profit. (...).Thèse : .Sujet - Nom d'actualité : Publicité télévisée (télédistribution) -- Thèses et écrits académiques ;Concurrence -- Thèses et écrits académiques
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
En ligne
https://thesesprivees.mines-paristech.fr/2017/2017PSLEM049_archivage.pdf Exclu du prêt Thèse en accès restreint sur intranet

Titre provenant de l'écran-titre

Thèse soumise à l'embargo de l'auteur jusqu'au 30 décembre 2019

Ecole(s) Doctorale(s) : École doctorale Économie, organisations, société (Nanterre)

Partenaire(s) de recherche : Centre d'économie industrielle (Paris) (Laboratoire), École nationale supérieure des mines (Paris) (établissement de préparation de la thèse)

Autre(s) contribution(s) : Margaret Kyle (Président du jury) ; Olivier Bomsel, Marc Ivaldi (Membre(s) du jury) ; Pierre Dubois, Xavier d' Haultfoeuille (Rapporteur(s))

Thèse de doctorat Economie et finance Paris Sciences et Lettres 2017

La thèse s’est développée comme suit. Chapitre 1 étudie la situation concurrentielle du marché de la télévision en clair. Nous avons construit un modèle de concurrence oligopolistique et identifié la nature et l’ampleur des externalités entre les téléspectateurs et les annonceurs publicitaires. Nous contribuons à la littérature en mettant en œuvre une procédure simple permettant de tester le type de comportement des entreprises sur un marché. Nous démontrons que la nature de la concurrence sur le marché publicitaire de la télévision est du type Cournot (i.e., une concurrence sur la capacité d’offre d’écrans publicitaires). Nos estimations nous permettent aussi de conclure que, sur un marché biface, des taux de marge élevés sur une des faces du marché ne signifient pas une absence de concurrence. Au chapitre 2, j'utilise un modèle théorique pour analyser le comportement concurrentiel des plateformes médias financées par la publicité. Les plateformes sont spécifiées pour être différenciées horizontalement et la structure du marché est un oligopole. Je démontre dans cet article que la «réaction stratégique» des chaînes de télévision sous une concurrence à la Cournot est complémentaire (i.e., si une chaîne augmente son offre de publicité, ses concurrents ont intérêt à augmenter leurs offres de publicité également). Par conséquent, la fusion des régies publicitaires permet à toutes les chaînes du marché d’augmenter leurs quantités de publicité. J’ai ensuite testé la prédiction théorique avec des données sur le marché de la télévision en France et le modèle utilisé dans le premier chapitre. La simulation contrefactuelle conclut les mêmes résultats que le modèle théorique. Au chapitre 3, j’analyse l’effet de la régulation par plafonnement des volumes publicitaires sur les chaînes de télévision en clair. J’exploite une nouvelle base de données par tranche horaire sur 12 chaînes de télévision en France pendant un an (2014). J'estime tout d'abord la demande des téléspectateurs et des annonceurs, ce qui me permet de tenir compte de la nature biface du marché dans la spécification de la décision stratégique des chaînes. J'identifie les «prix fictifs» de la régulation à partir des contraintes observées. Enfin, j’ai mené deux simulations contrefactuelles pour calibrer les effets de la régulation. Mes résultats suggèrent que la régulation protège le bien-être des téléspectateurs, alors que son impact sur le profit de l'industrie peut être positif ou négatif, en fonction du niveau de concentration du marché. Compte tenu de la structure du marché biface de cette industrie, la régulation par plafonnement n'est pas nécessaire si le marché reste concurrentiel. Cependant, quand le marché se concentre, la régulation peut augmenter jusqu'à 5,75% du surplus des consommateurs, mais diminuer jusqu'à 4,8% du profit de l'industrie. (...)

The first chapter of the thesis studies the advertising competition on the French broadcast TV market. We use a unique dataset on the French broadcast television market including audience, prices, and quantities of advertising of twenty-one TV channels from March 2008 to December 2013. We specify a structural model of oligopoly competition and identify the shape and magnitude of the feedback loop between TV viewers and advertisers. We also implement a simple procedure to identify the conduct of firms on the market. We find that the nature of competition in the French TV advertising market is of the Cournot type. Further, we provide empirical evidence that the price-cost margin is not a good indicator of the market power of firms operating on two-sided markets. In the second chapter, I use a theoretical model to analyze the competitive behavior of advertising financed media platforms. The platforms are specified to be horizontally differentiated and the market form is an oligopoly. The first major insight of the model is that the different platforms behave as strategic complements under Cournot competition. In particular, if a platform increases its quantity of advertising, it is optimal for its competitors to raise their respective advertising quantities as well. The model suggests that the merger of advertising sales houses of several platforms increases the advertising offers of all the competing platforms of the market (both the merged and unmerged), holding the quality of platforms unaffected. I further test the theoretical prediction with TV market data and model used in the first chapter, the empirical counterfactual simulation suggests same results as the theoretical model. Finally, in the last chapter, I investigate the welfare effect of the widespread policy of regulating advertising time on TV. The project exploits a novel dataset of per hour data on 12 broadcast TV channels in France during one year (2014). I first estimate the demand of TV viewers and of advertisers, which allows me to account for the two-sidedness of the market in the supply decision of TV stations. I show in this work how to identify the shadow prices of regulation when the regulatory constraints are observed. Finally, I conduct two counterfactual experiments to calibrate the welfare effects of the regulation. My results suggest that the regulation protects welfare of TV viewers, while its impact on the industry's profit can be either positive or negative, depending on the concentration level of the market. Given the two-sided market structure of the broadcast TV industry, regulating advertising time is unnecessary on a competitive market. However, when the market become concentrated, the regulation can improve up to 5.75% of consumer surplus, but decrease until 4.8% of the industry's profit. (...)

Configuration requise : un logiciel capable de lire un fichier au format : PDF

Powered by Koha