Normal view MARC view ISBD view

Pilotage de la performance des projets de science citoyenne dans un contexte de transformation du rapport aux données scientifiques : systématisation et perte de production / Yohann Sitruk ; sous la direction de Armand Hatchuel et de Akın Osman Kazakçı

Auteur principal : Sitruk, Yohann, 1986-...., AuteurAuteur secondaire : : Hatchuel, Armand, Directeur de thèse, Membre du jury;Kazakçı, Akın Osman, 1977-...., Directeur de thèse, Membre du jury;Mambrini-Doudet, Muriel, Président du jury de soutenance, Rapporteur de la thèse;Renault, Sophie, 19..-...., docteur en informatique, Rapporteur de la thèse;Gillier, Thomas, 1982-...., Membre du jury;Kégl, Balázs, Membre du juryAuteur secondaire collectivité : Université de Recherche Paris Sciences et Lettres, Organisme de soutenance;École doctorale Économie, organisations, société, Nanterre, Ecole doctorale associée à la thèse;Centre de gestion scientifique, Paris, Laboratoire associé à la thèse;École nationale supérieure des mines, Paris, Autre partenaire associé à la thèseLangue :de résumé, Français ; de résumé, Anglais.Publication : 2019Dewey: 658.402Classification : 650Résumé : De plus en plus d’organisations scientifiques contemporaines intègrent dans leur processus des foules de participants assignés à des tâches variées, souvent appelés projets de science citoyenne. Ces foules sont une opportunité dans un contexte lié à une avalanche de données massives qui met les structures scientifiques face à leurs limites en terme de ressources et en capacités. Mais ces nouvelles formes de coopération sont déstabilisées par leur nature même dès lors que les tâches déléguées à la foule demandent une certaine inventivité - résoudre des problèmes, formuler des hypothèses scientifiques - et que ces projets sont amenés à être répétés dans l’organisation. A partir de deux études expérimentales basées sur une modélisation originale, cette thèse étudie les mécanismes gestionnaires à mettre en place pour assurer la performance des projets délégués à la foule. Nous montrons que la performance est liée à la gestion de deux types de capitalisation : une capitalisation croisée (chaque participant peut réutiliser les travaux des autres participants) ; une capitalisation séquentielle (capitalisation par les participants puis par les organisateurs). Par ailleurs cette recherche met en avant la figure d’une nouvelle figure managériale pour supporter la capitalisation, le « gestionnaire des foules inventives », indispensable pour le succès des projets.; A growing number of contemporary scientific organizations collaborate with crowds for diverse tasks of the scientific process. These collaborations are often designed as citizen science projects. The collaboration is an opportunity for scientific structures in a context of massive data deluge which lead organizations to face limits in terms of resources and capabilities. However, in such new forms of cooperation a major crisis is caused when tasks delegated to the crowd require a certain inventiveness - solving problems, formulating scientific hypotheses - and when these projects have to be repeated in the organization. From two experimental studies based on an original modeling, this thesis studies the management mechanisms needed to ensure the performance of projects delegated to the crowd. We show that the performance is linked to the management of two types of capitalization: a cross-capitalization (each participant can reuse the work of the other participants); a sequential capitalization (capitalization by the participants then by the organizers). In addition, this research highlights the figure of a new managerial figure to support the capitalization, the "manager of inventive crowds", essential for the success of the projects..Thèse : .Sujet - Nom d'actualité : Crowdsourcing -- Thèses et écrits académiques ;Efficience (gestion) -- Thèses et écrits académiques ;Conception innovante -- Thèses et écrits académiques Ressource en ligneAccès au texte intégral | Accès en ligne | Accès en ligne
Current location Call number Status Date due Barcode
En ligne
https://pastel.archives-ouvertes.fr/tel-02418840 Available

Titre provenant de l'écran-titre

Ecole(s) Doctorale(s) : EOS - Économie, Organisation, Société

Partenaire(s) de recherche : Centre de gestion scientifique (Paris) (Laboratoire), École nationale supérieure des mines (Paris) (établissement de préparation de la thèse)

Autre(s) contribution(s) : Muriel Mambrini-Doudet (Président du jury) ; Armand Hatchuel, Akın Osman Kazakçı, Thomas Gillier, Balázs Kégl (Membre(s) du jury) ; Muriel Mambrini-Doudet, Sophie Renault (Rapporteur(s))

Thèse de doctorat Sciences de gestion Paris Sciences et Lettres 2019

De plus en plus d’organisations scientifiques contemporaines intègrent dans leur processus des foules de participants assignés à des tâches variées, souvent appelés projets de science citoyenne. Ces foules sont une opportunité dans un contexte lié à une avalanche de données massives qui met les structures scientifiques face à leurs limites en terme de ressources et en capacités. Mais ces nouvelles formes de coopération sont déstabilisées par leur nature même dès lors que les tâches déléguées à la foule demandent une certaine inventivité - résoudre des problèmes, formuler des hypothèses scientifiques - et que ces projets sont amenés à être répétés dans l’organisation. A partir de deux études expérimentales basées sur une modélisation originale, cette thèse étudie les mécanismes gestionnaires à mettre en place pour assurer la performance des projets délégués à la foule. Nous montrons que la performance est liée à la gestion de deux types de capitalisation : une capitalisation croisée (chaque participant peut réutiliser les travaux des autres participants) ; une capitalisation séquentielle (capitalisation par les participants puis par les organisateurs). Par ailleurs cette recherche met en avant la figure d’une nouvelle figure managériale pour supporter la capitalisation, le « gestionnaire des foules inventives », indispensable pour le succès des projets.

A growing number of contemporary scientific organizations collaborate with crowds for diverse tasks of the scientific process. These collaborations are often designed as citizen science projects. The collaboration is an opportunity for scientific structures in a context of massive data deluge which lead organizations to face limits in terms of resources and capabilities. However, in such new forms of cooperation a major crisis is caused when tasks delegated to the crowd require a certain inventiveness - solving problems, formulating scientific hypotheses - and when these projects have to be repeated in the organization. From two experimental studies based on an original modeling, this thesis studies the management mechanisms needed to ensure the performance of projects delegated to the crowd. We show that the performance is linked to the management of two types of capitalization: a cross-capitalization (each participant can reuse the work of the other participants); a sequential capitalization (capitalization by the participants then by the organizers). In addition, this research highlights the figure of a new managerial figure to support the capitalization, the "manager of inventive crowds", essential for the success of the projects.

Configuration requise : un logiciel capable de lire un fichier au format : PDF

Powered by Koha