Normal view MARC view ISBD view

Trajectoire industrielle et réglementation de l'audiovisuel en France / Victor Lavialle ; sous la direction de Olivier Bomsel

Auteur principal : Lavialle, Victor, 1993-...., AuteurCo-auteur : Bomsel, Olivier, 1957-...., Directeur de thèse, Membre du jury;Benhamou, Françoise, 1952-...., Président du jury de soutenance;Belleflamme, Paul, Rapporteur de la thèse;Bourreau, Marc, 19..-...., économiste, Rapporteur de la thèse;Paris, Thomas, 1970-...., Membre du jury;Flüry-Hérard, Elisabeth, Membre du juryCo-auteur collectivité : Université de Recherche Paris Sciences et Lettres, Organisme de soutenance;École doctorale Économie, organisations, société, Nanterre, Ecole doctorale associée à la thèse;Centre d'économie industrielle, Paris, Laboratoire associé à la thèse;École nationale supérieure des mines, Paris, Autre partenaire associé à la thèseLangue :de résumé, Français ; de résumé, Anglais.Publication : 2019Dewey: 338.476 06Classification : 330Résumé : L'écosystème de la production audiovisuelle est structuré par la réglementation issue de la libéralisation de la télévision d'État (1984-86). Celle-ci accorde aux chaînes des fréquences hertziennes en échange d'obligations de financement et de diffusion. Il en résulte un système administré dont les règles ont très peu évolué en trente ans. Cette organisation industrielle s'essouffle: la part de marché des films français en salle stagne, tandis que le public vieillit. La rentabilité des chaînes de télévision s'effrite et les fictions qu'elles financent s'exportent mal. L'entrée des plateformes étrangères telles que Netflix fragmente encore l'audience. L'objectif de ce travail est d'étudier l'évolution de l'industrie audiovisuelle française et de sa régulation, depuis la libéralisation de la télévision d'État, ainsi que d'analyser l'effet de l'entrée des diffuseurs "over-the-top" sur l'écosystème historique.; The French ecosystem of audiovisual production has been structured by the liberalization of state television (1984-1986). Radio frequencies were granted to broadcasters in exchange for a commitment to invest a percentage of their turnover into French production. The result is a heavily regulated system whose rules have changed very little in thirty years. This industrial organization is showing its limits: the market share of French films in theaters is stagnant, while the audience is aging. The profitability of TV-channels crumbles and series they finance don't sell. The entry of foreign platforms such as Netflix fragments the audience even more. The purpose of this thesis is to study the creation of the industrial ecosystem of the French Television, its evolution and the impact of the entry of international players on the incumbents' strategies and on regulation..Thèse : .Sujet - Nom d'actualité : Économie industrielle ;Cinéma -- France ;Médias audiovisuels ;Régulation (sciences sociales) Sujet - Forme : Thèses et écrits académiques Ressource en ligneAccès au texte intégral | Accès en ligne | Accès en ligne
Current location Call number Status Date due Barcode
En ligne
https://pastel.archives-ouvertes.fr/tel-02439079 Available

Titre provenant de l'écran-titre

Ecole(s) Doctorale(s) : EOS - Économie, Organisation, Société

Partenaire(s) de recherche : Centre d'économie industrielle (Paris) (Laboratoire), École nationale supérieure des mines (Paris) (établissement de préparation de la thèse)

Autre(s) contribution(s) : Françoise Benhamou (Président du jury) ; Olivier Bomsel, Thomas Paris, Elisabeth Flüry-Hérard (Membre(s) du jury) ; Paul Belleflamme, Marc Bourreau (Rapporteur(s))

Thèse de doctorat Economie et Finance Paris Sciences et Lettres 2019

L'écosystème de la production audiovisuelle est structuré par la réglementation issue de la libéralisation de la télévision d'État (1984-86). Celle-ci accorde aux chaînes des fréquences hertziennes en échange d'obligations de financement et de diffusion. Il en résulte un système administré dont les règles ont très peu évolué en trente ans. Cette organisation industrielle s'essouffle: la part de marché des films français en salle stagne, tandis que le public vieillit. La rentabilité des chaînes de télévision s'effrite et les fictions qu'elles financent s'exportent mal. L'entrée des plateformes étrangères telles que Netflix fragmente encore l'audience. L'objectif de ce travail est d'étudier l'évolution de l'industrie audiovisuelle française et de sa régulation, depuis la libéralisation de la télévision d'État, ainsi que d'analyser l'effet de l'entrée des diffuseurs "over-the-top" sur l'écosystème historique.

The French ecosystem of audiovisual production has been structured by the liberalization of state television (1984-1986). Radio frequencies were granted to broadcasters in exchange for a commitment to invest a percentage of their turnover into French production. The result is a heavily regulated system whose rules have changed very little in thirty years. This industrial organization is showing its limits: the market share of French films in theaters is stagnant, while the audience is aging. The profitability of TV-channels crumbles and series they finance don't sell. The entry of foreign platforms such as Netflix fragments the audience even more. The purpose of this thesis is to study the creation of the industrial ecosystem of the French Television, its evolution and the impact of the entry of international players on the incumbents' strategies and on regulation.

Configuration requise : un logiciel capable de lire un fichier au format : PDF

Powered by Koha