Normal view MARC view ISBD view

La formation de la pratique scientifique : le discours de l'expérience en France et en Angleterre, 1630-1820 / Christian Licoppe

Auteur principal : Licoppe, Christian, 1957-....Publication : Paris : Éditions la Découverte, 1996Description : 1 volume (346 pages) : couverture illustrée en couleur ; 24 cmISBN : 978-2-707-12530-9 ; 2-7071-2530-X.Dewey: 509Classification : A.mRésumé : La 4e de couverture indique : "Il est banal de dire que la science contemporaine s'appuie sur la théorie et l'expérience. Mais si les philosophes et les historiens des sciences se sont intéressés à la charge de vérité des théories scientifiques et aux conditions de leur élaboration, ils ont quelque peu délaissé la question de l'expérience et de la manière dont celle-ci peut faire preuve. C'est cette question que cherche à élucider cet ouvrage sous un angle historique : l'auteur y interroge un corpus fort large et peu usité de récits d'expérience depuis le XVIIe siècle, durant lequel émerge la méthode expérimentale, jusqu'aux dernières années du XVIIIe siècle, qui voient se mettre en place la mathématisation de la physique et se répandre la représentation de la science moderne fondée sur les deux piliers jumeaux de la théorie et de l'expérience. Cet ouvrage montre comment apparaissent alors des formes de preuves expérimentales fort diverses, qui se succèdent et s'enchevêtrent selon un motif historique complexe. Celles-ci, fondées sur la curiosité, l'utilité ou l'exactitude des faits proposés, renvoient aussi bien à des conceptions intellectuelles qu'à des pratiques matérielles, voire à des techniques littéraires, selon les groupes sociaux qu'il s'agit de convaincre. La comparaison entre la France et l'Angleterre, les deux pays qui se dotent les premiers d'institutions scientifiques permanentes, permet d'éclairer les trames qui gouvernent l'élaboration de cette tapisserie expérimentale aux motifs contrastés. En dégageant ainsi des "régimes de preuve" progressivement stratifiés dans la pratique scientifique, cet ouvrage offre une grille originale permettant de réinterroger nos représentations contemporaines de la science. Enfin, en rapprochant fermement l'histoire des sciences des champs plus traditionnellement parcourus par les historiens en général, il ouvre des perspectives fécondes et d'actualité.".Bibliographie: Bibliogr. p. [326]-342. Notes bibliogr..Sujet - Nom d'actualité : Physique -- France ;Physique -- Histoire ;Science -- Histoire ;Physique -- Angleterre (GB) ;Sciences -- Méthodologie -- Histoire ;Langage scientifique et technique ;Sciences -- Expériences -- Histoire ; -- France -- 1500-1800 ; -- Grande-Bretagne -- 1500-1800 ;Sciences -- Histoire Sujet : Histoire des sciences ;Histoire ;Physique ;Expérience ;Rhétorique STS ;Siècle 19eme ;Siècle 18eme
Current location Call number Status Date due Barcode Course reserves
Bib. Paris
Salle de lecture
EMP STS 7665 Available EMP82058D

QSE / SHC IC 1 ere et 2e années

Bib. Paris
Salle de lecture
EMP STS 7664 Available EMP82059D

QSE / SHC IC 1 ere et 2e années

Bib. Paris
Salle de lecture
509 LIC f Available EMP41682D

QSE / SHC IC 1 ere et 2e années

Bib. Paris
Salle de lecture
EMP STS 4183 Available EMP45203D

QSE / SHC IC 1 ere et 2e années


Bibliogr. p. [326]-342. Notes bibliogr.

La 4e de couverture indique : "Il est banal de dire que la science contemporaine s'appuie sur la théorie et l'expérience. Mais si les philosophes et les historiens des sciences se sont intéressés à la charge de vérité des théories scientifiques et aux conditions de leur élaboration, ils ont quelque peu délaissé la question de l'expérience et de la manière dont celle-ci peut faire preuve. C'est cette question que cherche à élucider cet ouvrage sous un angle historique : l'auteur y interroge un corpus fort large et peu usité de récits d'expérience depuis le XVIIe siècle, durant lequel émerge la méthode expérimentale, jusqu'aux dernières années du XVIIIe siècle, qui voient se mettre en place la mathématisation de la physique et se répandre la représentation de la science moderne fondée sur les deux piliers jumeaux de la théorie et de l'expérience. Cet ouvrage montre comment apparaissent alors des formes de preuves expérimentales fort diverses, qui se succèdent et s'enchevêtrent selon un motif historique complexe. Celles-ci, fondées sur la curiosité, l'utilité ou l'exactitude des faits proposés, renvoient aussi bien à des conceptions intellectuelles qu'à des pratiques matérielles, voire à des techniques littéraires, selon les groupes sociaux qu'il s'agit de convaincre. La comparaison entre la France et l'Angleterre, les deux pays qui se dotent les premiers d'institutions scientifiques permanentes, permet d'éclairer les trames qui gouvernent l'élaboration de cette tapisserie expérimentale aux motifs contrastés. En dégageant ainsi des "régimes de preuve" progressivement stratifiés dans la pratique scientifique, cet ouvrage offre une grille originale permettant de réinterroger nos représentations contemporaines de la science. Enfin, en rapprochant fermement l'histoire des sciences des champs plus traditionnellement parcourus par les historiens en général, il ouvre des perspectives fécondes et d'actualité."

Powered by Koha