Normal view MARC view ISBD view

Bilan et modélisation des flux hydriques et hydrochimiques sur un bassin versant élémentaire forestier tropical / Helena Moliĉová ; sous la direction de Pierre Hubert

Auteur principal : Moliĉová, HelenaAuteur secondaire : : Hubert, Pierre, Directeur de thèseAuteur secondaire collectivité : École nationale supérieure des mines, Paris, Organisme de soutenance;Centre d'informatique géologique, Paris, Organisme de soutenancePublication : 1997Description : 1 vol. (268 p). : ill. en noir et en coul. ; 30 cmClassification : 001.E.01.N.03 ; 550Résumé : L'aggravation continuelle de la qualité des sols incite à mieux connaître les processus hydrodynamiques qui régissent le comportement des bassins versants, en particulier lors des crues, afin de mieux gérer le patrimoine en sols et en eaux et de se protéger des manifestations indésirables du cycle de l'eau amplifiées par l'activité humaine. Il s'agit de tracer le cadre hydrodynamique de la genèse des crues, d'identifier les mécanismes de formation des débits sur un petit bassin versant forestier tropical (Guyane Française) et de localiser des zones actives de génération des débits, sensibles aux changements des régimes hydrologiques (impact de la déforestation). Nous avons utilisé les méthodes suivantes : l'hydrométrie capable d'identifier les processus hydrologiques responsables des crues étudiées, la modélisation topo-hydrologique susceptible de localiser les zones propices à la formation des débits (modèle topmodel) et l'hydrochimie afin de connaître la provenance des eaux mobilisées. Ainsi, en confrontant et en synthétisant des informations d'ordres divers nous avons élaboré un modèle susceptible de prendre en compte à la fois les flux hydrologiques et géochimiques et de simuler l'évolution de la concentration de traceurs (chlorures) à l'exutoire du bassin versant pour tester différents scénarios de génération des crues. Ce modèle mettant en relief des relations dynamiques est proposé comme une alternative aux méthodes géochimiques classiques qui déterminent les teneurs des traceurs à partir d'une vision uniquement conceptuelle des processus hydrologiques impliquant une compartimentation géochimique du sol. Notre étude a pu identifier les zones actives de formation des débits du bassin versant dont une perturbation pourrait menacer tout le fonctionnement écologique du bassin versant, ainsi qu'un potentiel de ressources en eau d'une zone considérée jusqu'alors inproductive. Cette étude offre également un cadre de recherche pertinent aux études concernant la déforestation et l'aménagement des sols.Bibliographie: Bibliogr. p. [253-268], 222 réf..Thèse : .Sujet - Nom d'actualité : Eau -- Chimie -- Thèses et écrits académiques ;Inondations -- Thèses et écrits académiques ;Hydrologie -- Guyane française Sujet : Bassin versant ;Crue ;Système hydrologique ;Hydrochimie ;Gestion ressource eau List(s) this item appears in: typdoc thèse à rajouter
Current location Call number Status Date due Barcode
Bib. Paris
EMP 146.040 CCL.TH.885 Available EMP54247D
Bib. Paris
EMP 146.041 CCL.TH.885 En numérisation EMP54246D

Bibliogr. p. [253-268], 222 réf.

Thèse de doctorat Hydrologie et Hydrogéologie Quantitatives ENSMP 1997

L'aggravation continuelle de la qualité des sols incite à mieux connaître les processus hydrodynamiques qui régissent le comportement des bassins versants, en particulier lors des crues, afin de mieux gérer le patrimoine en sols et en eaux et de se protéger des manifestations indésirables du cycle de l'eau amplifiées par l'activité humaine. Il s'agit de tracer le cadre hydrodynamique de la genèse des crues, d'identifier les mécanismes de formation des débits sur un petit bassin versant forestier tropical (Guyane Française) et de localiser des zones actives de génération des débits, sensibles aux changements des régimes hydrologiques (impact de la déforestation). Nous avons utilisé les méthodes suivantes : l'hydrométrie capable d'identifier les processus hydrologiques responsables des crues étudiées, la modélisation topo-hydrologique susceptible de localiser les zones propices à la formation des débits (modèle topmodel) et l'hydrochimie afin de connaître la provenance des eaux mobilisées. Ainsi, en confrontant et en synthétisant des informations d'ordres divers nous avons élaboré un modèle susceptible de prendre en compte à la fois les flux hydrologiques et géochimiques et de simuler l'évolution de la concentration de traceurs (chlorures) à l'exutoire du bassin versant pour tester différents scénarios de génération des crues. Ce modèle mettant en relief des relations dynamiques est proposé comme une alternative aux méthodes géochimiques classiques qui déterminent les teneurs des traceurs à partir d'une vision uniquement conceptuelle des processus hydrologiques impliquant une compartimentation géochimique du sol. Notre étude a pu identifier les zones actives de formation des débits du bassin versant dont une perturbation pourrait menacer tout le fonctionnement écologique du bassin versant, ainsi qu'un potentiel de ressources en eau d'une zone considérée jusqu'alors inproductive. Cette étude offre également un cadre de recherche pertinent aux études concernant la déforestation et l'aménagement des sols

Powered by Koha