Normal view MARC view ISBD view

La croissance par l'innovation intensive : de la dynamique d'apprentissage à la révélation d'un modèle industriel le cas tefal / Vincent Chapel ; sous la direction de Armand Hatchuel

Auteur principal : Chapel, VincentAuteur secondaire : : Hatchuel, Armand, Directeur de thèseAuteur secondaire collectivité : École nationale supérieure des mines, Paris, Organisme de soutenance;Centre de gestion scientifique, Paris, Organisme de soutenancePublication : 1997Description : 1 vol. (274 p.) : ill. ; 30 cmClassification : 4053 ; 650Résumé : L'histoire de Tefal, manifeste l'invention progressive d'un modèle industriel de croissance par l'innovation conduisant à des taux de croissance et de rentabilité élevés et peu communs dans ce secteur d'activité. Ce modèle s'exprime par des pratiques collectives dans la conception récurrente de produits qui multiplient les apprentissages techniques et sociaux. L'activité de conception dirige en quelques sortes les capacités d'exploration des différents acteurs de la firme. Il s'agit là d'un modèle de capitalisation orientée par le développement des produits. Le système industriel et le système social ont été progressivement façonnés pour absorber le flux intensif des innovations. Ces menaces ont été écartées par la réduction du risque économique associé à chaque développement produit. Les acteurs du changement ont su apprendre de chaque développement et se sont constitués, ainsi, des savoirs spécifiques évitant les dérives des coûts et protégeant les marges nécessaires au maintien du flux d'innovation. Il y a là une vision très novatrice de la rentabilité de l'investissement : celle-ci ne se construit plus isolement sur chaque nouveau produit, mais sur la succession de ceux-ci et du fait de l'apprentissage collectif qui accompagne ces innovations répétées. Le pilotage des équipes de conception devient alors un élément stratégique de l'entreprise. Ce pilotage est marqué par une forte implication de l'équipe dirigeante, dont chaque membre s'est constitué une zone d'expertise propre, ce qui est peu courant dans les entreprises de cette taille et sa persistance est, en soit, une caractéristiques du modèle tefal. Les capacités d'apprentissage ainsi préservées et potentialisées ont permis à Tefal de développer des technologies et des stratégies techniques très réactives, mais qu'il faut en permanence renouveler. Le modèle social de Tefal contribue fortement à cette dynamique d'apprentissage en incitant fortement a la participation de tous aux processus d'innovation. L'engagement demandé à chacun est inséparable d'une politique de réciprocité et de redistribution des profits aux salariés.Bibliographie: Bibliogr. p. |253-259], 132 réf..Thèse : .Sujet - Nom d'actualité : Innovation -- Thèses et écrits académiques ;Entreprise industrielle -- Thèses et écrits académiques ;Rentabilité -- Thèses et écrits académiques ;Reprise/rentabilite Sujet : Rentabilité ;Croissance entreprise ;Conception ;Apprentissage ;Entreprise industrielle ;Modèle ;Innovation Sujet Catégorie : INDUSTRIES
Current location Call number Status Date due Barcode
Bib. Paris
EMP 146.442 CCL.TH.902 Available EMP54480D
Bib. Paris
EMP 146.443 CCL.TH.902 En numérisation EMP54481D

Publication autorisée par le jury

Bibliogr. p. |253-259], 132 réf.

Thèse de doctorat Ingénierie et Gestion ENSMP 1997

L'histoire de Tefal, manifeste l'invention progressive d'un modèle industriel de croissance par l'innovation conduisant à des taux de croissance et de rentabilité élevés et peu communs dans ce secteur d'activité. Ce modèle s'exprime par des pratiques collectives dans la conception récurrente de produits qui multiplient les apprentissages techniques et sociaux. L'activité de conception dirige en quelques sortes les capacités d'exploration des différents acteurs de la firme. Il s'agit là d'un modèle de capitalisation orientée par le développement des produits. Le système industriel et le système social ont été progressivement façonnés pour absorber le flux intensif des innovations. Ces menaces ont été écartées par la réduction du risque économique associé à chaque développement produit. Les acteurs du changement ont su apprendre de chaque développement et se sont constitués, ainsi, des savoirs spécifiques évitant les dérives des coûts et protégeant les marges nécessaires au maintien du flux d'innovation. Il y a là une vision très novatrice de la rentabilité de l'investissement : celle-ci ne se construit plus isolement sur chaque nouveau produit, mais sur la succession de ceux-ci et du fait de l'apprentissage collectif qui accompagne ces innovations répétées. Le pilotage des équipes de conception devient alors un élément stratégique de l'entreprise. Ce pilotage est marqué par une forte implication de l'équipe dirigeante, dont chaque membre s'est constitué une zone d'expertise propre, ce qui est peu courant dans les entreprises de cette taille et sa persistance est, en soit, une caractéristiques du modèle tefal. Les capacités d'apprentissage ainsi préservées et potentialisées ont permis à Tefal de développer des technologies et des stratégies techniques très réactives, mais qu'il faut en permanence renouveler. Le modèle social de Tefal contribue fortement à cette dynamique d'apprentissage en incitant fortement a la participation de tous aux processus d'innovation. L'engagement demandé à chacun est inséparable d'une politique de réciprocité et de redistribution des profits aux salariés

Powered by Koha