Normal view MARC view ISBD view

Ergonomie des concepts, modèles et outils de management stratégique / François Fort ; sous la direction de Jean-Claude Moisdon

Auteur principal : Fort, François, 1960-....Auteur secondaire : : Moisdon, Jean-Claude, Directeur de thèseAuteur secondaire collectivité : École nationale supérieure des mines, Paris, Organisme de soutenance;Centre de gestion scientifique, Paris, Organisme de soutenancePublication : 1999Description : 1 vol. (247 f.) : ill. ; 30 cmClassification : 4040 ; 650Résumé : Le travail consiste à analyser les mécanismes jouant au sein d'une organisation lorsque celle-ci " importe " des " concepts-modèles-outils " de management stratégique (CMO). Le regard se porte, en particulier, sur l'interface entre les "champs de production" de CMO externes d'une part, l'organisation elle-même d'autre part. Les décalages entre discours, actes et représentations sont étudiés chez la population des managers-décideurs, pour laquelle les plans du socio-politique et du gestionnaire fonctionnent de manière non totalement homothétique. Le rôle du discours est ici mis en avant, un modèle est proposé, qui intègre une théorie de l'innovation managériale. Il est testé dans une firme industrielle anglo-saxonne, sur trois cas particuliers : le fonctionnement d'une direction marketing - vente, un chantier de réduction de temps de cycle dans une usine, et les pratiques d'achat de services. Les analyses qui en résultent permettent de préciser le rôle à la fois socio-politique et gestionnaire des CMO, en distinguant plusieurs grands types de contextes managériaux. Elles ouvrent sur une approche ergonomique du problème visant à optimiser les CMO eux-mêmes, et les phénomènes régissant leur introduction dans une organisation, de manière relative vis-à-vis des dynamiques de changement que les acteurs eux-mêmes veulent imprimer.; The research consists of analysing the mecanisms at work within an organization when it « imports »strategic management’s “Concept-Model-Tools” (CMT). We consider in particular the interface between the “production filed” of external CMT on the one hand, and the organization itself on the other hand. The discrepancies between speech, acts and social representation are studied among manager/decision-makers, for which socio political and management plans do not always have perfect consistency. The role of speech is emphasized here. We propose a model which illustrates a theory for managerial innovation. It is tested in an anglo-saxon industrial company on three particular cases: the functioning of a sale and marketing division, a cycle time reduction experiment in a plant, and the buying practices of different departments. The resulting analyses allow the role, both socio-political and managerial, of CMT to be clarified, differentiating between several main types of managerial contexts. These allow an ergonomic approach to the problem, thus aiming to optimize the CMT themselves, as well as the phenomena controlling their introduction into an organization, in relation to the change dynamics which the decision-makers themselves wish to instill..Bibliographie: Bibliogr. p. [239-243], 72 réf..Thèse : .Sujet - Nom d'actualité : Planification stratégique -- Thèses et écrits académiques ;Prise de décision -- Thèses et écrits académiques ;Modèles économétriques -- Thèses et écrits académiques ;Systèmes d'aide à la décision -- Thèses et écrits académiques Sujet : Concept ;Ergonomie ;Ergonomie conception ;Politique entreprise ;Stratégie ;Gestion entreprise Sujet Catégorie : ENTREPRISE-GESTION-PRODUCTION List(s) this item appears in: typdoc thèse à rajouter
Current location Call number Status Date due Barcode
Bib. Paris
EMP 147.586 CCL.TH.935 Indisponible EMP57767D
Bib. Paris
EMP 147.587 CCL.TH.935 En numérisation EMP57766D

Publication autorisée par le jury

Bibliogr. p. [239-243], 72 réf.

Thèse de doctorat Ingénierie et Gestion ENSMP 1999

Le travail consiste à analyser les mécanismes jouant au sein d'une organisation lorsque celle-ci " importe " des " concepts-modèles-outils " de management stratégique (CMO). Le regard se porte, en particulier, sur l'interface entre les "champs de production" de CMO externes d'une part, l'organisation elle-même d'autre part. Les décalages entre discours, actes et représentations sont étudiés chez la population des managers-décideurs, pour laquelle les plans du socio-politique et du gestionnaire fonctionnent de manière non totalement homothétique. Le rôle du discours est ici mis en avant, un modèle est proposé, qui intègre une théorie de l'innovation managériale. Il est testé dans une firme industrielle anglo-saxonne, sur trois cas particuliers : le fonctionnement d'une direction marketing - vente, un chantier de réduction de temps de cycle dans une usine, et les pratiques d'achat de services. Les analyses qui en résultent permettent de préciser le rôle à la fois socio-politique et gestionnaire des CMO, en distinguant plusieurs grands types de contextes managériaux. Elles ouvrent sur une approche ergonomique du problème visant à optimiser les CMO eux-mêmes, et les phénomènes régissant leur introduction dans une organisation, de manière relative vis-à-vis des dynamiques de changement que les acteurs eux-mêmes veulent imprimer.

The research consists of analysing the mecanisms at work within an organization when it « imports »strategic management’s “Concept-Model-Tools” (CMT). We consider in particular the interface between the “production filed” of external CMT on the one hand, and the organization itself on the other hand. The discrepancies between speech, acts and social representation are studied among manager/decision-makers, for which socio political and management plans do not always have perfect consistency. The role of speech is emphasized here. We propose a model which illustrates a theory for managerial innovation. It is tested in an anglo-saxon industrial company on three particular cases: the functioning of a sale and marketing division, a cycle time reduction experiment in a plant, and the buying practices of different departments. The resulting analyses allow the role, both socio-political and managerial, of CMT to be clarified, differentiating between several main types of managerial contexts. These allow an ergonomic approach to the problem, thus aiming to optimize the CMT themselves, as well as the phenomena controlling their introduction into an organization, in relation to the change dynamics which the decision-makers themselves wish to instill.

Powered by Koha