Normal view MARC view ISBD view

Étude des transferts thermiques couples dans une plaque de cuisson vitrocéramique infrarouge / Béchir Dardour ; sous la dir. de Denis Clodic

Auteur principal : Dardour, BéchirAuteur secondaire : : Clodic, Denis, Directeur de thèseAuteur secondaire collectivité : École nationale supérieure des mines, Paris, Organisme de soutenance;Centre d'énergétique, Paris, Sophia Antipolis, Alpes-Maritimes, Organisme de soutenancePublication : 1999Description : 1 vol. (173 p.) : ill.en coul. ; 30 cmClassification : 001.D.06_001.D.02 ; 500 ; 600Résumé : L'étude des transferts de chaleur dans la plaque de cuisson vitrocéramique a permis de mieux comprendre son comportement thermique pour dégager des voies d’amélioration de ses performances énergétiques. Deux résultats majeurs ont été obtenus. Le premier est relatif à l'importance du choix du récipient culinaire, de ses propriétés thermophysiques et de la nature du contact entre la vitrocéramique et l'ustensile. Le deuxième résultat concerne les fortes déperditions thermiques de la plaque vitrocéramique infrarouge vers l’arrière du foyer radiant. Dans le cadre de cette thèse, un double travail d’expérimentation et de modélisation a été effectué. L'approche expérimentale a permis de mesurer les flux mis en jeu aux interfaces du système table de cuisson-récipient culinaire par différents procédés : par des mesures directes à l'aide d'un fluxmètre, par des essais calorimétriques reproduisant l’opération de chauffage de l'eau jusqu’à ébullition, et enfin par la technique des méthodes inverses (le flux à l'interface a pu être calculé à partir de mesures de température à l’intérieur d'un solide place au-dessus de la plaque vitrocéramique). En plus des calculs des efficacités énergétiques, l'étude expérimentale a mis en évidence une mesure de température qui renvoie une information fiable sur la température du récipient culinaire. Ceci permet une régulation de la cuisson à partir de cette température et non de la puissance du foyer. Pour l'étude numérique, un outil de simulation des transferts couples dans les milieux semitransparents (nomme vitro) a été développé. Ce logiciel calcule les champs thermiques dans l'ensemble du système plaque de cuisson-récipient culinaire. C'est un modèle monodimensionnel, multicouches, base sur la méthode p1. La variation spectrale est prise en compte par bandes. Dans les conditions choisies pour la simulation numérique, les propriétés de la couche vitreuse influencent peu le déroulement de la cuisson..Bibliographie: Bibliogr. p. [163-167], 79 réf..Thèse : .Sujet - Nom d'actualité : Calorimétrie -- Thèses et écrits académiques ;Transfert de chaleur -- Thèses et écrits académiques ;Vitrocéramique -- Thèses et écrits académiques Sujet : Calorimétrie ;Conduction ;Efficacité ;Modèle numérique ;Problème inverse ;Rayonnement ;Transfert chaleur ;Vitrocéramique Sujet Catégorie : ENERGIE
Current location Call number Status Date due Barcode
Bib. Paris
EMP 147.921 CCL.TH.954 En numérisation EMP54636D
Bib. Paris
EMP 147.922 CCL.TH.955 Available EMP54635D

Bibliogr. p. [163-167], 79 réf.

Thèse de doctorat Énergétique ENSMP 1999

L'étude des transferts de chaleur dans la plaque de cuisson vitrocéramique a permis de mieux comprendre son comportement thermique pour dégager des voies d’amélioration de ses performances énergétiques. Deux résultats majeurs ont été obtenus. Le premier est relatif à l'importance du choix du récipient culinaire, de ses propriétés thermophysiques et de la nature du contact entre la vitrocéramique et l'ustensile. Le deuxième résultat concerne les fortes déperditions thermiques de la plaque vitrocéramique infrarouge vers l’arrière du foyer radiant. Dans le cadre de cette thèse, un double travail d’expérimentation et de modélisation a été effectué. L'approche expérimentale a permis de mesurer les flux mis en jeu aux interfaces du système table de cuisson-récipient culinaire par différents procédés : par des mesures directes à l'aide d'un fluxmètre, par des essais calorimétriques reproduisant l’opération de chauffage de l'eau jusqu’à ébullition, et enfin par la technique des méthodes inverses (le flux à l'interface a pu être calculé à partir de mesures de température à l’intérieur d'un solide place au-dessus de la plaque vitrocéramique). En plus des calculs des efficacités énergétiques, l'étude expérimentale a mis en évidence une mesure de température qui renvoie une information fiable sur la température du récipient culinaire. Ceci permet une régulation de la cuisson à partir de cette température et non de la puissance du foyer. Pour l'étude numérique, un outil de simulation des transferts couples dans les milieux semitransparents (nomme vitro) a été développé. Ce logiciel calcule les champs thermiques dans l'ensemble du système plaque de cuisson-récipient culinaire. C'est un modèle monodimensionnel, multicouches, base sur la méthode p1. La variation spectrale est prise en compte par bandes. Dans les conditions choisies pour la simulation numérique, les propriétés de la couche vitreuse influencent peu le déroulement de la cuisson.

Powered by Koha