Normal view MARC view ISBD view

Une illustration des difficultés de l'harmonisation internationale [] : la comptabilisation des marques en France, en Allemagne et selon les règles de l'IASC = Accouting for brands in IAS 38 of IASC (intangible assets) compared with french and german practices : an illustration of the difficulty of international harmonization / Groupe HEC, [Direction de la recherche] ; Hervé Stolowy, Axel Haller, Volker Klockhaus, eng

Auteur principal collectivité : Groupe HEC, Jouy-en-Josas, Yvelines, Direction de la recherche, Auteur secondaire : : Stolowy, Hervé, ;Haller, Axel, ;Klockhaus, Volker, Publication : Jouy-en-Josas : Groupe HEC, Paris : Chambre de commerce et d'industrie, 1999, 78-Jouy-en-Josas : Impr. Groupe CCIP-EPLDescription : 1 vol. (30-II-II-35 p.) ; 21 cmISBN : 2-85418-675-3.Dewey: 650Résumé : Il est souvent noté que le processus de normalisation comptable internationale est influencé par l'approche anglo-américaine, ce qui explique en partie la réticence de certains pays à adopter les normes comptables internationales. La différence entre les philosophies anglo-américaines et européennes continentales peut s'expliquer par l'importance accordée à deux caractéristiques essentielles de la comptabilité : fiabilité et pertinence. Le domaine des actifs incorporels, et notamment des marques, fait particulièrement ressortir l'opposition existant entre ces deux concepts. Il est alors intéressant de voir si le traitement proposé par l'IASC est différent des pratiques des pays d'Europe continentale et s'il pourrait être adopté facilement par les entreprises de ces pays. Tel est le principal objectif de cet article qui compare les positions retenues dans la norme IAS 38 en matière de marques avec celles de la France et de l'Allemagne. Malgré l'existence de nombreux points de convergence, cette recherche fait ressortir plusieurs différences majeures entre deux pays supposés suivre des règles relativement similaires. Ceci tend donc à attirer notre attention sur la difficulté de l'harmonisation internationale..Bibliographie: Bibliogr. p. 26-30 (partie en français); Bibliogr. p. 28-33 (partie en anglais).Sujet - Nom d'actualité : Relations économiques internationales Sujet - Nom géographique : -- Relations économiques extérieures -- Allemagne Sujet : Organisme international ;Norme internationale ;Marque déposée ;France ;Etude comparative ;Comptabilité ;Amortissement comptable ;Allemagne ;Actif Sujet Catégorie : ECONOMIE-FINANCES-GESTION
Current location Call number Status Date due Barcode
Bib. Paris
EMP C 149 (675) Available EMP57921D

Textes et résumés en anglais et en français tête-bêche

Bibliogr. p. 26-30 (partie en français)

Bibliogr. p. 28-33 (partie en anglais)

Il est souvent noté que le processus de normalisation comptable internationale est influencé par l'approche anglo-américaine, ce qui explique en partie la réticence de certains pays à adopter les normes comptables internationales. La différence entre les philosophies anglo-américaines et européennes continentales peut s'expliquer par l'importance accordée à deux caractéristiques essentielles de la comptabilité : fiabilité et pertinence. Le domaine des actifs incorporels, et notamment des marques, fait particulièrement ressortir l'opposition existant entre ces deux concepts. Il est alors intéressant de voir si le traitement proposé par l'IASC est différent des pratiques des pays d'Europe continentale et s'il pourrait être adopté facilement par les entreprises de ces pays. Tel est le principal objectif de cet article qui compare les positions retenues dans la norme IAS 38 en matière de marques avec celles de la France et de l'Allemagne. Malgré l'existence de nombreux points de convergence, cette recherche fait ressortir plusieurs différences majeures entre deux pays supposés suivre des règles relativement similaires. Ceci tend donc à attirer notre attention sur la difficulté de l'harmonisation internationale.

Powered by Koha