Normal view MARC view ISBD view

Palingenèse de la croûte continentale à l'Archéen [] : les granitoïdes tardifs (2,5 - 2,4 GA) de Finlande orientale : pétrologie et géochimie / G. Querré

Auteur principal : Querre, JeanPublication : Rennes : Centre armoricain d'étude structurale des socles, 1985, 35-Rennes : Impr. du C.A.E.S.S.Description : 1 vol. (193-[18] p.-3 f. de pl.) : ill., cartes ; 30 cmISBN : 2-905532-01-7.Dewey: 350Résumé : Le socle de Finlande orientale est formé de trois grands ensembles archéens, typiques des associations "Granites-greenstone" de bas degré métamorphique : Les gneiss gris (2,9 - 2,7 Ga)- Les ceintures de roches vertes (2,65 Ga) ; Les granitoIdes "tardifs" (2,5 - 2,4 Ga). Ce travail, consacré à l'étude du magmatisme tardif, constitue un élément d'une démarche globale qui tente de retracer l' histoire géologique de ce segment de croûte. L'exposé s'articule en quatre parties : 1 - Une présentation sommaire des diverses formations qui composent le socle de Finlande orientale. 2 - La mise en évidence, la caractérisation pétrographique, géochimique et isotopique des plutonites tardives. 3 - L'étude du fractionnement géochimique afin d'expliquer la pétrogenèse des roches considérées. 4 - Une synthèse fixant les contraintes pour l'élaboration d'un modèle dynamique. Parmi l'ensemble des résultats, nous retiendrons les principaux * mise en évidence de deux périodes magmatiques distinctes, tardi- mise en place des ceintures. * la première période datée à 2,5 Ga, se manifeste • par un plutonisme granodioritique (type Arola), • par un volcanisme intermédiaire à acide type Luoma, cycle volcanique supérieur des ceintures). * Le magma parent des granodiorites d'Arola résulte d'un processus de fusion des gneiss anciens magma qui subit ensuite une évolution par cristallisation fractionnée. Une partie du magma est affectée par des phénomènes de contamination (assimilation de roches amphibolitiques des ceintures et calcitisation). * Le second épisode magmatique daté à 2,4 Ga, se traduit par l'intrusion de petits massifs leucogranitiques (type Arola). Les roches très homogènes, montrent des caractères géochimiques tout à fait semblables à divers autres leucogranites, quelques soient leur âge et leur position géographique, * L'origine de ce magmatisme est expliquée par de faibles taux de fusion partielle de la croûte continentale ancienne. * L'accrétion de la croûte continentale de Finlande orientale s'opère en deux étapes principales d' abord formation des gneiss gris à partir du manteau selon un processus en deux temps (manteau croûte basaltique gneiss). Ensuite formation des granitoides "tardifs" par palingenèse de la croûte précédemment constituée.Bibliographie: Bibliogr. p. 183-193. Résumé.Sujet - Nom d'actualité : Archéen -- Finlande ;Granitoi͏̈des -- Finlande ;Pétrologie Sujet : Biotite ;Finlande ;Archéen ;Géodynamique ;Différenciation magmatique ;Assimilation magmatique ;Zircon ;Rb Sr ;Composition minéralogique ;Analyse chimique ;Komatiite ;Composition calcoalcaline ;Granitoïde ;Roche ignée ;Genèse ;Croûte continentale Sujet Catégorie : ROCHES CRISTALLINES/TECTONIQUE
Current location Call number Status Date due Barcode
Bib. Fontainebleau
Magasin
EMF 536(2) Available

AFFIL: UNIV. RENNES 1 C.A.E.S.S.,35010 RENNES,FRA

Bibliogr. p. 183-193. Résumé

Le socle de Finlande orientale est formé de trois grands ensembles archéens, typiques des associations "Granites-greenstone" de bas degré métamorphique : Les gneiss gris (2,9 - 2,7 Ga)- Les ceintures de roches vertes (2,65 Ga) ; Les granitoIdes "tardifs" (2,5 - 2,4 Ga). Ce travail, consacré à l'étude du magmatisme tardif, constitue un élément d'une démarche globale qui tente de retracer l' histoire géologique de ce segment de croûte. L'exposé s'articule en quatre parties : 1 - Une présentation sommaire des diverses formations qui composent le socle de Finlande orientale. 2 - La mise en évidence, la caractérisation pétrographique, géochimique et isotopique des plutonites tardives. 3 - L'étude du fractionnement géochimique afin d'expliquer la pétrogenèse des roches considérées. 4 - Une synthèse fixant les contraintes pour l'élaboration d'un modèle dynamique. Parmi l'ensemble des résultats, nous retiendrons les principaux * mise en évidence de deux périodes magmatiques distinctes, tardi- mise en place des ceintures. * la première période datée à 2,5 Ga, se manifeste • par un plutonisme granodioritique (type Arola), • par un volcanisme intermédiaire à acide type Luoma, cycle volcanique supérieur des ceintures). * Le magma parent des granodiorites d'Arola résulte d'un processus de fusion des gneiss anciens magma qui subit ensuite une évolution par cristallisation fractionnée. Une partie du magma est affectée par des phénomènes de contamination (assimilation de roches amphibolitiques des ceintures et calcitisation). * Le second épisode magmatique daté à 2,4 Ga, se traduit par l'intrusion de petits massifs leucogranitiques (type Arola). Les roches très homogènes, montrent des caractères géochimiques tout à fait semblables à divers autres leucogranites, quelques soient leur âge et leur position géographique, * L'origine de ce magmatisme est expliquée par de faibles taux de fusion partielle de la croûte continentale ancienne. * L'accrétion de la croûte continentale de Finlande orientale s'opère en deux étapes principales d' abord formation des gneiss gris à partir du manteau selon un processus en deux temps (manteau croûte basaltique gneiss). Ensuite formation des granitoides "tardifs" par palingenèse de la croûte précédemment constituée

Powered by Koha