Normal view MARC view ISBD view

Géologie de la formation ferrifère précambrienne et du complexe granulitique encaissant de Buur (sud de la Somalie) [] : implications sur l'évolution crustale du socle de Buur / A. Haider

Auteur principal : Haider, AbdullahiAuteur secondaire collectivité : Institut national polytechnique de Lorraine, Organisme de soutenancePublication : Rennes : Centre armoricain d'étude structurale des socles, 1989, 35-Rennes : Impr. du CAESSDescription : 1 vol. (160-[30] p.-VII f. de pl.) : ill. ; 30 cmISBN : 2-905532-30-0.Dewey: 350 ; 550.72Résumé : Le socle Précambrien du sud de la Somalie couvre environ 28.000 km2. Il forme une pénéplaine si tuée au nord-ouest de Mogadisho, la région de Buur. Les affleurements y sont très limités. Ils forment des inselbergs de gneiss granitiques et le fond de quelques oueds. Environ 98% de Ia région est ainsi couverte de sédiments détritiques, subactuels de type "red bed". Il faut donc souligner que les données acquises dans le cadre de ce travail sont fondées sur un nombre très limité d'affleurements. Ces affleurements sont constitués 1) d'un complexe de roches méta-ignées et méta-sédimentaires affectées par la migmatisation et 2) d'intrusions granitoïdes nombreuses. Les métasédiments sont représentés par des quartzites, des marbres, des gneiss calco-silicatés et par une formation ferrifère ; cette dernière est un très bon niveau repère à l'échelle régionale. Les données géochimiques indiquent que les roches méta-ignées associées et intercalées dans les métasédiments ont une affinité tholéitique à alcaline quant aux métabasites et calco-alcaline quant aux roches acides et intermédiaires. L'ensemble du complexe est caractérisé par une évolution métamorphique de faciès granulite, suivi par un méta-morphisme rétrograde de faciès amphibolite. Ce dernier est accompagné d'une migmatisation qui se déroule probablement pendant l'événement Pan-africain. Structuralement, on observe au moins deux phases de plissement. La première (NW-SE) consiste en des plis isoclinaux serrés qui déforment le litage des couches et probablement synchrones du développement du métamorphisme de faciès granulite. La seconde phase (NE-SW) est représentée par des plis ouverts de grande amplitude. Cette phase de déformation est probablement responsable de la foliation des granitoïdes. Le complexe granulitique de la région de Buur reprend le matériel d'une zone distensive d'âge probablement Protérozoique inférieur à Archéen. Les phénomènes magmatiques puis métamorphiques observés suggèrent une accrétion crustale. Le chemin P.T. au cours du temps du méta-morphisme de faciès granulite montre une évolution en sens inverse des aiguilles d'une montre. De plus, la région étudiée montre une évolution métamorphique et lithostratigraphique qui se rapproche plus de celle du socle de l'est Gondwana. On notera enfin que le rifting Mésozoique isole la région de Buur du socle africain grâce à des grabens parallèles au système du grand rift de l'Afrique Orientale et au Golfe d'Aden. La région considérée ferait donc la liaison entre la chaîne Mozambicaine et les régions plus orientales de Madagascar, du Dekkan et de Sri-Lanka.Bibliographie: Bibliogr. p. 141-160. Résumé.Thèse : .Sujet - Nom d'actualité : Granulite -- Somalie (sud) -- Thèses et écrits académiques ;Tectonique -- Somalie (sud) -- Thèses et écrits académiques ;Stratigraphie -- Somalie (sud) -- Thèses et écrits académiques ;Métamorphisme (géologie) -- Somalie (sud) -- Thèses et écrits académiques ;Métamorphisme (géologie) ;Précambrien -- Thèses et écrits académiques Sujet : Reconstitution géodynamique ;Pétrographie ;Inselberg ;Granulite ;Géochimie ;Formation ferrifère ;Antécambrien Sujet Catégorie : TECTONIQUE/ROCHES CRISTALLINES
Current location Call number Status Date due Barcode
Bib. Fontainebleau
Magasin
EMF 536(31) Available

Bibliogr. p. 141-160. Résumé

Texte remanié de Thèse de doctorat Géosciences et matières premières Vandoeuvre-les-Nancy, INPL 1989

Le socle Précambrien du sud de la Somalie couvre environ 28.000 km2. Il forme une pénéplaine si tuée au nord-ouest de Mogadisho, la région de Buur. Les affleurements y sont très limités. Ils forment des inselbergs de gneiss granitiques et le fond de quelques oueds. Environ 98% de Ia région est ainsi couverte de sédiments détritiques, subactuels de type "red bed". Il faut donc souligner que les données acquises dans le cadre de ce travail sont fondées sur un nombre très limité d'affleurements. Ces affleurements sont constitués 1) d'un complexe de roches méta-ignées et méta-sédimentaires affectées par la migmatisation et 2) d'intrusions granitoïdes nombreuses. Les métasédiments sont représentés par des quartzites, des marbres, des gneiss calco-silicatés et par une formation ferrifère ; cette dernière est un très bon niveau repère à l'échelle régionale. Les données géochimiques indiquent que les roches méta-ignées associées et intercalées dans les métasédiments ont une affinité tholéitique à alcaline quant aux métabasites et calco-alcaline quant aux roches acides et intermédiaires. L'ensemble du complexe est caractérisé par une évolution métamorphique de faciès granulite, suivi par un méta-morphisme rétrograde de faciès amphibolite. Ce dernier est accompagné d'une migmatisation qui se déroule probablement pendant l'événement Pan-africain. Structuralement, on observe au moins deux phases de plissement. La première (NW-SE) consiste en des plis isoclinaux serrés qui déforment le litage des couches et probablement synchrones du développement du métamorphisme de faciès granulite. La seconde phase (NE-SW) est représentée par des plis ouverts de grande amplitude. Cette phase de déformation est probablement responsable de la foliation des granitoïdes. Le complexe granulitique de la région de Buur reprend le matériel d'une zone distensive d'âge probablement Protérozoique inférieur à Archéen. Les phénomènes magmatiques puis métamorphiques observés suggèrent une accrétion crustale. Le chemin P.T. au cours du temps du méta-morphisme de faciès granulite montre une évolution en sens inverse des aiguilles d'une montre. De plus, la région étudiée montre une évolution métamorphique et lithostratigraphique qui se rapproche plus de celle du socle de l'est Gondwana. On notera enfin que le rifting Mésozoique isole la région de Buur du socle africain grâce à des grabens parallèles au système du grand rift de l'Afrique Orientale et au Golfe d'Aden. La région considérée ferait donc la liaison entre la chaîne Mozambicaine et les régions plus orientales de Madagascar, du Dekkan et de Sri-Lanka

Powered by Koha