Normal view MARC view ISBD view

DIFFUSION DANS LES PHYLLOSILICATES : ASPECT NATUREL ET EXPERIMENTAL / NACIR EL MOUTAOUAKKIL ; sous la direction de Bruce D. Velde

Auteur principal : El Moutaouakkil, Nacir, AuteurAuteur secondaire : : Velde, Bruce D., Directeur de thèseAuteur secondaire collectivité : Université Pierre et Marie Curie, Paris, 1971-2017, Organisme de soutenanceLangue :de résumé, Français.Publication : [S.l.] : [s.n.], 1991Description : ; 30 cmClassification : 001.E.01.A_001.E.01.F_001.E.01.G_001.E.01.A.02_001.E.01.F.01_001.E.01.G.01 ; 001.E ; 550Résumé : L'ETUDE EXPERIMENTALE SUR LES PHLOGOPITES DES MINETTES MONTRE QUE L'HOMOGENEISATION CRISTALLINE DANS LES PHYLLOSILICATES EST CONTROLEE ESSENTIELLEMENT PAR LA DIFFUSION. LES INFORMATIONS OBTENUES A PARTIR DES RECUITS A 650C, 750C, 850C ET 900C SONT : -LA HIERARCHIE DES DIFFUSIVITES CATIONIQUES DANS LES DIFFERENTS SITES DES MICAS (TETRAEDRIQUE, OCTAEDRIQUE, INTERFOLIAIRE) EST SIMILAIRE A CELLE OBSERVEE DANS LA NATURE. -L'ORDRE DE GRANDEUR DES DIFFUSIVITES ET DES ENERGIES D'ACTIVATION CHANGE SELON LES ELEMENTS CONSIDERES (SI, TI, MG, FE, NA, BA). LES VARIATIONS SONT DE L'ORDRE DE 10#-#1#5 A 10#-#1#0 CM#2/S POUR LES COEFFICIENTS DE DIFFUSION ET DE 50 A 150 KJOULE/MOLE POUR LES ENERGIES D'ACTIVATION. -LE TEMPS JOUE UN ROLE PRIMORDIAL DANS L'HOMOGENEISATION CRISTALLINE AUX BASSES TEMPERATURES. CETTE DERNIERE INFORMATION EST TRES INTERESSANTE POUR MIEUX COMPRENDRE LE ROLE QU'OCCUPE LA DIFFUSION DANS L'HOMOGENEISATION DES CHLORITES DE BASSE TEMPERATURE.Bibliographie: 6 P.Thèse : .Sujet : Biotite ;Diffusion ;Diffusivité thermique ;Phyllosilicate
Current location Call number Status Date due Barcode
Bib. Fontainebleau
Magasin
EMF 11643-8 Available EMF00995D

1991PA066109

6 P

Thèse Doctorat Terre, océan, espace Paris 6 1991

L'ETUDE EXPERIMENTALE SUR LES PHLOGOPITES DES MINETTES MONTRE QUE L'HOMOGENEISATION CRISTALLINE DANS LES PHYLLOSILICATES EST CONTROLEE ESSENTIELLEMENT PAR LA DIFFUSION. LES INFORMATIONS OBTENUES A PARTIR DES RECUITS A 650C, 750C, 850C ET 900C SONT : -LA HIERARCHIE DES DIFFUSIVITES CATIONIQUES DANS LES DIFFERENTS SITES DES MICAS (TETRAEDRIQUE, OCTAEDRIQUE, INTERFOLIAIRE) EST SIMILAIRE A CELLE OBSERVEE DANS LA NATURE. -L'ORDRE DE GRANDEUR DES DIFFUSIVITES ET DES ENERGIES D'ACTIVATION CHANGE SELON LES ELEMENTS CONSIDERES (SI, TI, MG, FE, NA, BA). LES VARIATIONS SONT DE L'ORDRE DE 10#-#1#5 A 10#-#1#0 CM#2/S POUR LES COEFFICIENTS DE DIFFUSION ET DE 50 A 150 KJOULE/MOLE POUR LES ENERGIES D'ACTIVATION. -LE TEMPS JOUE UN ROLE PRIMORDIAL DANS L'HOMOGENEISATION CRISTALLINE AUX BASSES TEMPERATURES. CETTE DERNIERE INFORMATION EST TRES INTERESSANTE POUR MIEUX COMPRENDRE LE ROLE QU'OCCUPE LA DIFFUSION DANS L'HOMOGENEISATION DES CHLORITES DE BASSE TEMPERATURE

Powered by Koha