Normal view MARC view ISBD view

L'orogène cadomien dans le nord-est du Massif armoricain et en Manche occidentale [] : étude tectonométamorphique et géophysique / Ph. Bardy

Publié avec : , [Carte tectonique du Massif Armoricain][Document cartographique] / [Ph. Bardy] = [1989]Auteur principal : Bardy, Philippe, 1961-....Auteur secondaire collectivité : Université de Rennes 1, Organisme de soutenancePublication : Rennes : Centre armoricain d'étude structurale des socles, 1989, 35-Rennes : Impr. du CAESSDescription : 1 vol. (V-380 p.) : ill., cartes ; 30 cm + 1 carte dépl. ; 49 x 55 cmISBN : 2-905532-26-2.Dewey: 350Résumé : L'ensemble des travaux rassemblés dans ce mémoire contribue à la connaissance de l'orogène cadomien dans le Nord-Est du Massif Armoricain et en Manche Occidentale. Une double approche, géologique et géophysique est envisagée. Les principaux résultats obtenus sont les suivants : La structuration des terrains briovériens (Protérozoique supérieur) du Nord-Est du Massif Armoricain (Cotentin) résulte en grande partie de l'évolution tectonométamorphique cadomienne régie par le fonctionnement de grands chevauchements crustaux (à vergence nord et sud) synchrones de la mise en place des plutons dioritiques des Moulinets, de Jardeheu (batholite de La Hague), de Coutances et du granite de la Chapelle du Fest (région de Coutances-Granville). L'évolution du métamorphisme définie par la construction d'un chemin Pression- Température-temps-déformation traduit un contexte géodynamique de collision selon le processus : chevauchement → épaississement crustal → remontée → érosion. La modélisation des anomalies magnétiques, définissant en Manche Occidentale une suite de marqueurs linéaires d'orientation générale NE-SW, permet de préciser les paramètres (physiques et géométriques) des corps responsables des anomalies et montre l'existence d'un axe de divergence magnétique d'orientation N 70. Une interprétation de l'extrémité méridionale des profils de sismique réflexion profonde SWAT dans le Golfe normano-breton (SWAT 07-08-09-10) confirme l'existence de grands accidents crustaux assimilables à des chevauchements. L'étude tectonique et métamorphique des terrains briovériens de la presqu'île du Cotentin et les diverses signatures géophysiques (corps magnétiques à pendage nord et sud, existence de chevauchements synthétiques et antithétiques liés à la subduction cadomienne) sont compatibles avec une interprétation de l 'orogène cadomien en termes de tectonique des plaques. Le modèle proposé pour cette orogenèse "vieille de 600 Ma" se caractérise par une chaîne à double déversement.Bibliographie: Bibliogr. p. 319-328. Résumé.Thèse : .Sujet - Nom d'actualité : Cycle cadomien (géologie) -- France -- Armoricain, Massif (France) -- Briovérien -- Thèses et écrits académiques ;Anomalies magnétiques Sujet : Chevauchement ;Tectonique ;Orogénie cadomienne ;Orogénie antécambrienne Sujet Catégorie : TECTONIQUE/GEOPHYSIQUE List(s) this item appears in: doubles cellule 6
Current location Call number Status Date due Barcode
Bib. Fontainebleau
Magasin
EMF 536(27) Available EMF59933D

Contient des articles en français et en anglais

Bibliogr. p. 319-328. Résumé

Texte remanié de Thèse de doctorat Sciences de la Terre Rennes 1 1988

L'ensemble des travaux rassemblés dans ce mémoire contribue à la connaissance de l'orogène cadomien dans le Nord-Est du Massif Armoricain et en Manche Occidentale. Une double approche, géologique et géophysique est envisagée. Les principaux résultats obtenus sont les suivants : La structuration des terrains briovériens (Protérozoique supérieur) du Nord-Est du Massif Armoricain (Cotentin) résulte en grande partie de l'évolution tectonométamorphique cadomienne régie par le fonctionnement de grands chevauchements crustaux (à vergence nord et sud) synchrones de la mise en place des plutons dioritiques des Moulinets, de Jardeheu (batholite de La Hague), de Coutances et du granite de la Chapelle du Fest (région de Coutances-Granville). L'évolution du métamorphisme définie par la construction d'un chemin Pression- Température-temps-déformation traduit un contexte géodynamique de collision selon le processus : chevauchement → épaississement crustal → remontée → érosion. La modélisation des anomalies magnétiques, définissant en Manche Occidentale une suite de marqueurs linéaires d'orientation générale NE-SW, permet de préciser les paramètres (physiques et géométriques) des corps responsables des anomalies et montre l'existence d'un axe de divergence magnétique d'orientation N 70. Une interprétation de l'extrémité méridionale des profils de sismique réflexion profonde SWAT dans le Golfe normano-breton (SWAT 07-08-09-10) confirme l'existence de grands accidents crustaux assimilables à des chevauchements. L'étude tectonique et métamorphique des terrains briovériens de la presqu'île du Cotentin et les diverses signatures géophysiques (corps magnétiques à pendage nord et sud, existence de chevauchements synthétiques et antithétiques liés à la subduction cadomienne) sont compatibles avec une interprétation de l 'orogène cadomien en termes de tectonique des plaques. Le modèle proposé pour cette orogenèse "vieille de 600 Ma" se caractérise par une chaîne à double déversement

Powered by Koha