Normal view MARC view ISBD view

Tectonique comparée des marges continentales sarde (mer Tyrrhenienne, Italie) et galicienne (Nord-Ouest de l'Ibérie) [Microforme] / Michel Thommeret ; sous la direction de Gilbert Boillot

Auteur principal : Thommeret, Michel, AuteurAuteur secondaire : : Boillot, Gilbert, 1934-...., Directeur de thèseAuteur secondaire collectivité : Université Pierre et Marie Curie, Paris, 1971-2017, Organisme de soutenanceLangue :de résumé, Français.Publication : Grenoble : Atelier national de reproduction des thèses, [199.?]Description : 1 microfiche ; 105 x 148 mmCollections : Grenoble Thèses, 30442Classification : 001.E.01.L_001.E.01.L ; 001.E.01.H_001.E.01.L_001.E.01.H_001.E.01.LRésumé : LA MARGE EST-SARDE (MER TYRRHENIENNE-ITALIE) EST UNE MARGE CONTINENTALE PASSIVE RECENTE (MOINS DE 10 MA) CREEE DANS UN CONTEXTE DE BASSIN ARRIERE ARC. CELLE DE GALICE (NORD-OUEST DE L'ESPAGNE) RESULTE DE L'OUVERTURE DE L'ATLANTIQUE AU CRETACE INFERIEUR. UNE CARTOGRAPHIE PRECISE DES STRUCTURES ET DES UNITES STRATIGRAPHIQUES BASEE SUR DES PROFILS DE SISMIQUE REFLEXION, A ETE ETABLIE SUR CES DEUX ZONES. LA MARGE SARDE EST STRUCTUREE PAR DES ACCIDENTS NORMAX SUBMERIDIENS, DECALES PAR DE TRES NOMBREUX DECROCHEMENTS N120-130. LA MARGE DE GALICE PRESENTE DE GRANDS ACCIDENTS NORMAUX N-S, RECOUPES PAR QUELQUES FAILLES TRANSVERSES N55-60 ET PLUS RAREMENT N125-130. L'ANALYSE DE LA FRACTURATION A PERMIS DE DETERMINER LES RESSEMBLANCES ET LES DIFFERENCES ENTRE LES DEUX MARGES: LA QUANTITE MOYENNE D'EXTENSION ET LA DIMENSION MOYENNE (16 KM) DES BLOCS BASCULES MAJEURES SONT COMPARABLES. AUCUNE RELATION DIRECTE ENTRE LE COEFFICIENT D'AMINCISSEMENT CRUSTAL ET LA QUANTITE D'EXTENSION NE SEMBLE EXISTER. L'INTENSITE DE LA FRACTURATION EST PLUS GRANDE SUR LA MARGE SARDE QUE SUR LA MARGE GALICIENNE. CETTE DIVERGENCE EST ATTRIBUEE EN CE QUI CONCERNE LES FAILLES TRANSVERSES, A LA DIFFERENCE DU CONTEXTE GEODYNAMIQUE, ET EN CE QUI CONCERNE LES FAILLES NORMALES, A LA VITESSE DE RIFTING: UN RIFTING RAPIDE (MARGE SARDE) POURRAIT PROVOQUER, A EXTENSION EGALE, UNE FRACTURATION PLUS INTENSE QU'UN RIFTING LENT (MARGE DE GALICE).Thèse : .Sujet : Géodynamique ;Marge continentale ;Géologie régionale ;Tectonique cassante ;Tectonique
Current location Call number Status Date due Barcode
Bib. Fontainebleau
Magasin
EMF 538(90-26) Available

Reproduction de Thèse de doctorat TERRE, OCEAN, ESPACE Paris 6 1990

LA MARGE EST-SARDE (MER TYRRHENIENNE-ITALIE) EST UNE MARGE CONTINENTALE PASSIVE RECENTE (MOINS DE 10 MA) CREEE DANS UN CONTEXTE DE BASSIN ARRIERE ARC. CELLE DE GALICE (NORD-OUEST DE L'ESPAGNE) RESULTE DE L'OUVERTURE DE L'ATLANTIQUE AU CRETACE INFERIEUR. UNE CARTOGRAPHIE PRECISE DES STRUCTURES ET DES UNITES STRATIGRAPHIQUES BASEE SUR DES PROFILS DE SISMIQUE REFLEXION, A ETE ETABLIE SUR CES DEUX ZONES. LA MARGE SARDE EST STRUCTUREE PAR DES ACCIDENTS NORMAX SUBMERIDIENS, DECALES PAR DE TRES NOMBREUX DECROCHEMENTS N120-130. LA MARGE DE GALICE PRESENTE DE GRANDS ACCIDENTS NORMAUX N-S, RECOUPES PAR QUELQUES FAILLES TRANSVERSES N55-60 ET PLUS RAREMENT N125-130. L'ANALYSE DE LA FRACTURATION A PERMIS DE DETERMINER LES RESSEMBLANCES ET LES DIFFERENCES ENTRE LES DEUX MARGES: LA QUANTITE MOYENNE D'EXTENSION ET LA DIMENSION MOYENNE (16 KM) DES BLOCS BASCULES MAJEURES SONT COMPARABLES. AUCUNE RELATION DIRECTE ENTRE LE COEFFICIENT D'AMINCISSEMENT CRUSTAL ET LA QUANTITE D'EXTENSION NE SEMBLE EXISTER. L'INTENSITE DE LA FRACTURATION EST PLUS GRANDE SUR LA MARGE SARDE QUE SUR LA MARGE GALICIENNE. CETTE DIVERGENCE EST ATTRIBUEE EN CE QUI CONCERNE LES FAILLES TRANSVERSES, A LA DIFFERENCE DU CONTEXTE GEODYNAMIQUE, ET EN CE QUI CONCERNE LES FAILLES NORMALES, A LA VITESSE DE RIFTING: UN RIFTING RAPIDE (MARGE SARDE) POURRAIT PROVOQUER, A EXTENSION EGALE, UNE FRACTURATION PLUS INTENSE QU'UN RIFTING LENT (MARGE DE GALICE)

Powered by Koha