Normal view MARC view ISBD view

Analyse structurale et modélisation analogique d'une marge transformante [Texte imprimé] : l'exemple de la marge de Côte d'Ivoire - Ghana / Ch. Basile

Auteur principal : Basile, Christophe, AuteurAuteur secondaire collectivité : Université Pierre et Marie Curie, Paris, 1971-2017, Organisme de soutenanceLangue :de résumé, Français.Publication : Rennes : Centre armoricain d'étude structurale des socles, 1990Description : 1 vol. (220 p.) : ill. ; 30 cm + 13 cartes 19 x 18 cm, 34 x 28 cmISBN : 2-905532-38-6.Collections : Mémoires et documents du Centre armoricain d'étude structurale des socles, 39Dewey: 550Résumé : L'analyse d'un réseau dense de profils de sismique réflection permet d'établir une stratigraphie acoustique détaillée de la marge continentale profonde de Côte d'Ivoire-Ghana, et de mettre en évidence les principales caractéristiques structurales de cette marge transformante : zone étroite extrêmement déformée au sommet de la pente continentale, faisceaux décrochants dextres à l'intérieur et à la limite Nord de la ride marginale, bassins asymétriques localement repris en compression (plissement) dans le bassin ivoirien profond. Parallèlement, les structures associées à une marge transformante sont étudiées grâce à une modélisation expérimentale : dans un modèle analogue à une croûte continentale d'épaisseur constante, le mouvement transformant est accommodé par une "zone principale de déplacement", zone de cisaillement dont la déformation est analysée en détail, y compris pour des déplacements importants. Par contre, à l'intersection de segments de marges transformant et en extension apparait une "terminaison en queue de cheval", formée de décrochements courbes qui structurent par translation et rotation de blocs un relief analogue aux rides marginales des marges transformantes ; ce relief est ultérieurement recoupé par une "zone principale de déplacement". De plus, et dans certaines conditions géométriques, des structures distensives antérieures peuvent être remobilisées en cisaillement à proximité du secteur transformant. La comparaison des résultats expérimentaux et des données marines permet l'interprétation de ces dernières dans le cadre d'une reconstitution de la formation de la marge transformante de Côte d'Ivoire-Ghana : lors du rifting dans le bassin ivoirien profond, des décrochements courbes apparaissent successivement à l'avant de la zone transformante : ils forment à la limite du bassin en extension une ''terminaison en queue de cheval" qui construit la ride de Côte d'Ivoire-Ghana, ainsi que les rides mineures qui la prolongent à l'Ouest. Certaines structures distensives antérieures sont également remobilisées en cisaillement à proximité de cette terminaison. Ultérieurement, le mouvement coulissant est entièrement accommodé par une "zone principale de déplacement" déformant le sommet de la pente continentale et de la ride marginale.Bibliographie: Bibliogr. p. 173-181. Résumé.Thèse : .Sujet - Nom d'actualité : Marges continentales -- Ghana -- Thèses et écrits académiques ;Marges continentales -- Côte d'Ivoire -- Thèses et écrits académiques ;Méthode sismique-réflexion -- Thèses et écrits académiques Sujet : Faille transformante ;Marge continentale passive ;Modèle structural ;Géodynamique ;Modèle ;Zone cisaillement ;Marge continentale ;Sismique réflexion
Current location Call number Status Date due Barcode
Bib. Fontainebleau
Magasin
EMF 538(90-05) Available
Bib. Fontainebleau
Magasin
EMF 536(39) Available

Bibliogr. p. 173-181. Résumé

Thèse de doctorat Géologie Paris 6 1990

L'analyse d'un réseau dense de profils de sismique réflection permet d'établir une stratigraphie acoustique détaillée de la marge continentale profonde de Côte d'Ivoire-Ghana, et de mettre en évidence les principales caractéristiques structurales de cette marge transformante : zone étroite extrêmement déformée au sommet de la pente continentale, faisceaux décrochants dextres à l'intérieur et à la limite Nord de la ride marginale, bassins asymétriques localement repris en compression (plissement) dans le bassin ivoirien profond. Parallèlement, les structures associées à une marge transformante sont étudiées grâce à une modélisation expérimentale : dans un modèle analogue à une croûte continentale d'épaisseur constante, le mouvement transformant est accommodé par une "zone principale de déplacement", zone de cisaillement dont la déformation est analysée en détail, y compris pour des déplacements importants. Par contre, à l'intersection de segments de marges transformant et en extension apparait une "terminaison en queue de cheval", formée de décrochements courbes qui structurent par translation et rotation de blocs un relief analogue aux rides marginales des marges transformantes ; ce relief est ultérieurement recoupé par une "zone principale de déplacement". De plus, et dans certaines conditions géométriques, des structures distensives antérieures peuvent être remobilisées en cisaillement à proximité du secteur transformant. La comparaison des résultats expérimentaux et des données marines permet l'interprétation de ces dernières dans le cadre d'une reconstitution de la formation de la marge transformante de Côte d'Ivoire-Ghana : lors du rifting dans le bassin ivoirien profond, des décrochements courbes apparaissent successivement à l'avant de la zone transformante : ils forment à la limite du bassin en extension une ''terminaison en queue de cheval" qui construit la ride de Côte d'Ivoire-Ghana, ainsi que les rides mineures qui la prolongent à l'Ouest. Certaines structures distensives antérieures sont également remobilisées en cisaillement à proximité de cette terminaison. Ultérieurement, le mouvement coulissant est entièrement accommodé par une "zone principale de déplacement" déformant le sommet de la pente continentale et de la ride marginale

Powered by Koha