Normal view MARC view ISBD view

Evolution structurale et métamorphique de la croûte continentale archéenne (craton de Dharwar, Inde du sud) [] / Hugues Bouhallier

Auteur principal : Bouhallier, HuguesAuteur secondaire collectivité : Université de Rennes 1, Organisme de soutenancePublication : Rennes : Géosciences Rennes, 1995Description : 1 vol. (227-[28] p.-[18] p. de pl) : ill. ; 30 cmISBN : 2-905532-59-9.Résumé : Le but de cette thèse est de caractériser l'évolution tectono-métamorphique d'un segment de croûte continentale archéenne (> 2.5 Ga). L'objet étudié est le craton de Dharwar (Inde du Sud) qui présente, du Nord vers le Sud, une transition continue de niveaux structuraux de plus en plus profonds. Cette région n'est affectée par aucune déformation post-archéenne. Nous montrons que les champs de déformation mis en évidence résultent de l'interférence entre le développement d'instabilités gravitaires diapiriques et un raccourcissement régional. Toutes les structures d'échelle crustale résultantes (diapirs et décrochements) sont générées au cours d'un seul et même événement que nous avons daté aux environs de 2.5 Ga. Elles sont contemporaines (i) d'un épisode de formation de croûte continentale juvénile (batholite du Closepet), (ii) d'un métamorphisme régional parfois intense (migmatisation, granulitisation). La cartographie des champs de déformation nous permet d'infirmer la présence de structures chevauchantes ou d'un empilement caractéristique des zones de collision continentale modernes. L'étude pétrographique révèle que seules certaines zones diapiriques dont la subsidence a été la plus rapide ont enregistré une évolution prograde avec une augmentation de pression de 3 à 7-8 kbar. De plus, ces régions montrent une hétérogénéité dans la composition de la phase fluide qui semble être associée à une différence de perméabilité induite par la nature et l'orientation des textures des roches métamorphiques. En conclusion, la croûte continentale archéenne du craton de Dharwar ne montre pas de structure tectonique susceptible d'avoir généré un épaississement crustal important. Sa déformation est due principalement à des forces de volume (diapirisme) et, dans une moindre mesure, à des forces de surface (décrochements). Le développement d'instabilités gravitaires diapiriques, parce qu'il affecte des volumes de croûte considérables et qu'il ne peut être rapporté à aucune évidence structurale d'épaississement crustal, constitue une particularité de la tectonique de l'Archéen; The aim of this thesis is to characterize the tectonie and metamorphie evolution of an Archaean continental segment (>2.5 Ga). The studied area is the Dharwar craton (South lndia) where deeper and deeper structural levels outcrop from North to South. This area has not been affected by post-Archaean deformation. We show that the disclosed strain field is the result of interfering gravitational diapirie bodies and regional shortening. At crustal scale, structures (diapirs and transcurrent shear zones) were developed within a single event that can be dated at around 2.5 Ga. They are synchronous with (i) an episode of juvenile continental crust formation (Closepet batholith) and (ii) regional metamorphism (migmatisation, granulitisation). Strain fields are not consistent with thrusts and stacking structures as usually observed in modern collision belts. The petrographie study reveals that sorne specifie diapiric zones, which underwent fast burial, have recorded a metamorphic prograde history associated with a pressure increase (from 3 to 7-8 kbar). Furthermore, these areas display sorne differences in the fluid phase that seem to be linked with the variations of permeability resulting from the type and the geometry of the metamorphic fabrics. ln summary, the Archaean continental crust of Dharwar craton does not display any structure that could be responsible for the thiekening of the crust. The regional strain results from body forces (diapirism) associated with boundary forces (transcurrent shear zones). The gravitational diapiric instabilities which concern large volumes of crust cannot be the result of crustal thickening and constitute a distinctive feature of Archaean tectonics.Bibliographie: Bibliogr. 26 p. Résumé en français et en anglais.Thèse : .Sujet - Nom d'actualité : Croûte continentale -- Archéen -- Thèses et écrits académiques ;Tectonique -- Inde (sud) -- Thèses et écrits académiques Sujet : Craton ;Dynamique fluide ;Croûte continentale ;Archéen ;Diapirisme ;Déformation finie ;Métamorphisme régional ;Style tectonique ;Contrôle tectonique Sujet Catégorie : TECTONIQUE
Current location Call number Status Date due Barcode
Bib. Fontainebleau
Magasin
EMF 536(60) Available EMF04503D

Contient des articles en anglais

Bibliogr. 26 p. Résumé en français et en anglais

Texte remanié de Thèse de doctorat Rennes 1 1994

Le but de cette thèse est de caractériser l'évolution tectono-métamorphique d'un segment de croûte continentale archéenne (> 2.5 Ga). L'objet étudié est le craton de Dharwar (Inde du Sud) qui présente, du Nord vers le Sud, une transition continue de niveaux structuraux de plus en plus profonds. Cette région n'est affectée par aucune déformation post-archéenne. Nous montrons que les champs de déformation mis en évidence résultent de l'interférence entre le développement d'instabilités gravitaires diapiriques et un raccourcissement régional. Toutes les structures d'échelle crustale résultantes (diapirs et décrochements) sont générées au cours d'un seul et même événement que nous avons daté aux environs de 2.5 Ga. Elles sont contemporaines (i) d'un épisode de formation de croûte continentale juvénile (batholite du Closepet), (ii) d'un métamorphisme régional parfois intense (migmatisation, granulitisation). La cartographie des champs de déformation nous permet d'infirmer la présence de structures chevauchantes ou d'un empilement caractéristique des zones de collision continentale modernes. L'étude pétrographique révèle que seules certaines zones diapiriques dont la subsidence a été la plus rapide ont enregistré une évolution prograde avec une augmentation de pression de 3 à 7-8 kbar. De plus, ces régions montrent une hétérogénéité dans la composition de la phase fluide qui semble être associée à une différence de perméabilité induite par la nature et l'orientation des textures des roches métamorphiques. En conclusion, la croûte continentale archéenne du craton de Dharwar ne montre pas de structure tectonique susceptible d'avoir généré un épaississement crustal important. Sa déformation est due principalement à des forces de volume (diapirisme) et, dans une moindre mesure, à des forces de surface (décrochements). Le développement d'instabilités gravitaires diapiriques, parce qu'il affecte des volumes de croûte considérables et qu'il ne peut être rapporté à aucune évidence structurale d'épaississement crustal, constitue une particularité de la tectonique de l'Archéen

The aim of this thesis is to characterize the tectonie and metamorphie evolution of an Archaean continental segment (>2.5 Ga). The studied area is the Dharwar craton (South lndia) where deeper and deeper structural levels outcrop from North to South. This area has not been affected by post-Archaean deformation. We show that the disclosed strain field is the result of interfering gravitational diapirie bodies and regional shortening. At crustal scale, structures (diapirs and transcurrent shear zones) were developed within a single event that can be dated at around 2.5 Ga. They are synchronous with (i) an episode of juvenile continental crust formation (Closepet batholith) and (ii) regional metamorphism (migmatisation, granulitisation). Strain fields are not consistent with thrusts and stacking structures as usually observed in modern collision belts. The petrographie study reveals that sorne specifie diapiric zones, which underwent fast burial, have recorded a metamorphic prograde history associated with a pressure increase (from 3 to 7-8 kbar). Furthermore, these areas display sorne differences in the fluid phase that seem to be linked with the variations of permeability resulting from the type and the geometry of the metamorphic fabrics. ln summary, the Archaean continental crust of Dharwar craton does not display any structure that could be responsible for the thiekening of the crust. The regional strain results from body forces (diapirism) associated with boundary forces (transcurrent shear zones). The gravitational diapiric instabilities which concern large volumes of crust cannot be the result of crustal thickening and constitute a distinctive feature of Archaean tectonics

Powered by Koha