Normal view MARC view ISBD view

STYLES TECTONIQUES ET DYNAMIQUE LITHOSPHERIQUE DANS LE RIFT ETHIOPIEN ET L'AFAR. APPORT DES DONNEES DIGITALES MULTISOURCES / BERNARD COLLET ; SOUS LA DIR. DE JEAN CHOROWICZ

Auteur principal : Collet, Bernard, 19..-...., auteur d'une thèse de sciences, AuteurAuteur secondaire : : Chorowicz, Jean, 1937-...., Directeur de thèseAuteur secondaire collectivité : Université Pierre et Marie Curie, Paris, 1971-2017, Organisme de soutenanceLangue :de résumé, Français.Publication : [S.l.] : [s.n.], 1998Description : 228 p.Classification : 550Résumé : L'OBJECTIF DE LA THESE EST DE PRECISER LES STYLES TECTONIQUES DE LA LITHOSPHERE CONTINENTALE ETHIOPIENNE, SOUMISE A L'EXTENSION ET COMPRENANT LE POINT TRIPLE DE L'AFAR. SOUMIS A UNE EXTENSION NO-SE LE RIFT ETHIOPIEN ET SON RELAIS AVEC LE RIFT KENYAN, QUI EST UNE ZONE TRANSFORMANTE DIFFUSE, STRUCTURES EN BLOCS BASCULES SONT CARACTERISTIQUES DE LA DEFORMATION D'UNE CROUTE CONTINENTALE. TOUTEFOIS, LEUR STYLES TECTONIQUES SONT DIFFERENTS. LE RIFT CORRESPOND A UNE STRUCTURE DISSYMETRIQUE EN ROLL-OVER AVEC CONCENTRATION DE LA DEFORMATION, TANDIS QUE LE RELAIS FORMANT UNE SERIE DE BASSINS FAIBLEMENT SUBSIDENTS AVEC UNE FRACTURATION REPARTIE SUR TOUTE LA SURFACE DE LA ZONE DE DEFORMATION. CETTE DIFFERENCE DE STYLE EST DUE A LA REACTIVATION OU NON D'UN ACCIDENT LITHOSPHERIQUE MAJEUR. LA MORPHOLOGIE EN DOME DU BASSIN DU LAC TANA, L'EXISTENCE DE NOMBREUX DYKES RADIAUX ET CONCENTRIQUES, ASSOCIES A LA JONCTION SUBSIDENTE DE TROIS RIFTS AVORTES, ET LA REPARTITION DES TRAPPS MONTRENT QUE LA REGION DU LAC TANA POURRAIT ETRE UN MEILLEUR SITE QUE DE L'AFAR POUR LA TRACE D'UN POINT CHAUD. SITUEE ENTRE LE BASSIN DU LAC TANA ET LA DEPRESSION DE L'AFAR, LA MARGE MONTRE UNE SERIE DE BASSINS ORIENTES NORD-SUD. ILS SE SONT OUVERTS PAR GLISSEMENT VERS L'AFAR DE GRANDS BLOCS, INTERMEDIAIRE SITUE EN PIED DE MARGE. MAIS LEUR INITIALISATION EST DUE A UNE PHASE TECTONIQUE PRECOSE QUI FORME DES DECROCHEMENTS SENESTRES DISPOSES EN ECHELON. CETTE PHASE IMPLIQUE UN MOUVEMENT DECROCHANT DU BLOC DANAKIL AVANT SA ROTATION. CETTE HYPOTHESE EST APPUYEE PAR UNE RECONSTITUTION CINEMATIQUE THEORIQUE. L'ANALYSE COMPAREE DES STYLES TECTONIQUES EN AFAR A PERMIS DE LOCALISER LES ZONES D'ACCRETION : LA CHAINE DU ERTA' ALE ET LE RIFT D'ASAL. LEUR DIFFERENCE DE STYLE TECTONIQUE DEPEND DU TAUX D'EXTENSION ET DE LA CONCENTRATION DE LA DEFORMATION. LE RESTE DE L'AFAR CARACTERISE PAR UNE CROUTE CONTINENTALE AMINCIE PEUT ETRE CONSIDERE COMME UNE ZONE TRANSFORMANTE DIFFUSE..Bibliographie: 214 ref..Thèse : .Sujet : Extension tectonique ;Formation rift ;Géodynamique ;Jonction triple lithosphère ;Style tectonique
Current location Call number Status Date due Barcode
Bib. Fontainebleau
Magasin
EMF 538(98-18) Available EMF01688D

1998PA066072

214 ref.

Thèse de doctorat ? Paris 6 1998

L'OBJECTIF DE LA THESE EST DE PRECISER LES STYLES TECTONIQUES DE LA LITHOSPHERE CONTINENTALE ETHIOPIENNE, SOUMISE A L'EXTENSION ET COMPRENANT LE POINT TRIPLE DE L'AFAR. SOUMIS A UNE EXTENSION NO-SE LE RIFT ETHIOPIEN ET SON RELAIS AVEC LE RIFT KENYAN, QUI EST UNE ZONE TRANSFORMANTE DIFFUSE, STRUCTURES EN BLOCS BASCULES SONT CARACTERISTIQUES DE LA DEFORMATION D'UNE CROUTE CONTINENTALE. TOUTEFOIS, LEUR STYLES TECTONIQUES SONT DIFFERENTS. LE RIFT CORRESPOND A UNE STRUCTURE DISSYMETRIQUE EN ROLL-OVER AVEC CONCENTRATION DE LA DEFORMATION, TANDIS QUE LE RELAIS FORMANT UNE SERIE DE BASSINS FAIBLEMENT SUBSIDENTS AVEC UNE FRACTURATION REPARTIE SUR TOUTE LA SURFACE DE LA ZONE DE DEFORMATION. CETTE DIFFERENCE DE STYLE EST DUE A LA REACTIVATION OU NON D'UN ACCIDENT LITHOSPHERIQUE MAJEUR. LA MORPHOLOGIE EN DOME DU BASSIN DU LAC TANA, L'EXISTENCE DE NOMBREUX DYKES RADIAUX ET CONCENTRIQUES, ASSOCIES A LA JONCTION SUBSIDENTE DE TROIS RIFTS AVORTES, ET LA REPARTITION DES TRAPPS MONTRENT QUE LA REGION DU LAC TANA POURRAIT ETRE UN MEILLEUR SITE QUE DE L'AFAR POUR LA TRACE D'UN POINT CHAUD. SITUEE ENTRE LE BASSIN DU LAC TANA ET LA DEPRESSION DE L'AFAR, LA MARGE MONTRE UNE SERIE DE BASSINS ORIENTES NORD-SUD. ILS SE SONT OUVERTS PAR GLISSEMENT VERS L'AFAR DE GRANDS BLOCS, INTERMEDIAIRE SITUE EN PIED DE MARGE. MAIS LEUR INITIALISATION EST DUE A UNE PHASE TECTONIQUE PRECOSE QUI FORME DES DECROCHEMENTS SENESTRES DISPOSES EN ECHELON. CETTE PHASE IMPLIQUE UN MOUVEMENT DECROCHANT DU BLOC DANAKIL AVANT SA ROTATION. CETTE HYPOTHESE EST APPUYEE PAR UNE RECONSTITUTION CINEMATIQUE THEORIQUE. L'ANALYSE COMPAREE DES STYLES TECTONIQUES EN AFAR A PERMIS DE LOCALISER LES ZONES D'ACCRETION : LA CHAINE DU ERTA' ALE ET LE RIFT D'ASAL. LEUR DIFFERENCE DE STYLE TECTONIQUE DEPEND DU TAUX D'EXTENSION ET DE LA CONCENTRATION DE LA DEFORMATION. LE RESTE DE L'AFAR CARACTERISE PAR UNE CROUTE CONTINENTALE AMINCIE PEUT ETRE CONSIDERE COMME UNE ZONE TRANSFORMANTE DIFFUSE.

Powered by Koha