Normal view MARC view ISBD view

Les orthogneiss [] : structures, mécanismes de déformation et analyse cinématique / D. Gapais

Auteur principal : Gapais, Denis, 1954-....Auteur secondaire collectivité : , Organisme de soutenancePublication : Rennes : Centre armoricain d'étude structurale des socles, 1989, 35-Rennes : Impr. du CAESSDescription : 1 vol. (366 p.) : ill. ; 30 cmISBN : 2-905532-27-0.Dewey: 350Résumé : Ce mémoire comprend trois parties qui illustrent, à travers des exemples naturels, les principaux aspects mécaniques et cinématiques de la déformation des roches granitiques. Les deux premières parties traitent des mécanismes de déformation. L'une est consacrée aux granites syntectoniques, l'autre aux granites prétectoniques (socles anciens). Les principaux contrastes structuraux et microstructuraux existant entre ces deux types de contexte sont illustrés et interprétés en termes d'histoires thermiques différentes, rétrogrades ou progrades. Ceci conduit à préciser les relations entre la nature des mécanismes de déformation, le degré d'homogénéité du champ de déformation (échelle des instabilités mécaniques), et les conditions métamorphiques syntectoniques. La troisième partie est consacrée à l'analyse cinématique. Dans les roches granitiques, l'hétérogénéité de la déformation résulte de sa localisation dans des zones de glissement de toute échelle, de celle du grain (glissements intracristallins) à celle du massif (bandes et zones de cisaillement). On propose un modèle cinématique d'interprétation des champs de déformation hétérogène en termes de combinaisons de systèmes de glissement, en étendant cette notion à des structures variées (plans réticulaires, litages, failles, bandes et zones de cisaillement ductile). Selon ce modèle, la distribution des systèmes de glissement à une échelle donnée reflète la nature (aplatissement, déformation plane, constriction) et le degré de non coaxialité de la déformation globale à cette échelle. Il rend compte de l'essentiel des caractères des orientations préférentielles de réseau, telles que celles du quartz, et des champs de failles ductiles tels que ceux affectant les roches granitiques. Appliqué à ces roches, il souligne leur intérêt en tant que marqueurs de la déformation crustale.Bibliographie: Bibliogr. p. 353-366. Résumé.Thèse : .Sujet - Nom d'actualité : Orthogneiss -- Thèses et écrits académiques ;Roches -- Déformation Sujet : Tomographie ;Problème inverse ;Problème direct ;Multigrille ;Méthodologie analyse ;Méthode géophysique ;Méthode électrique ;Interprétation données Sujet Catégorie : GEOPHYSIQUE/METHODOLOGIE-INSTRUMENTATION-MESURE-ANALYSE
Current location Call number Status Date due Barcode
Bib. Fontainebleau
Magasin
EMF 536(28) Available emf13508d
Bib. Fontainebleau
Magasin
EMF 536(98) Available EMF18025D

Contient des articles, en français et en anglais, extr. de diverses revues et publications

Bibliogr. p. 353-366. Résumé

Texte remanié de Thèse d'Etat Géologie Rennes 1 1987

Ce mémoire comprend trois parties qui illustrent, à travers des exemples naturels, les principaux aspects mécaniques et cinématiques de la déformation des roches granitiques. Les deux premières parties traitent des mécanismes de déformation. L'une est consacrée aux granites syntectoniques, l'autre aux granites prétectoniques (socles anciens). Les principaux contrastes structuraux et microstructuraux existant entre ces deux types de contexte sont illustrés et interprétés en termes d'histoires thermiques différentes, rétrogrades ou progrades. Ceci conduit à préciser les relations entre la nature des mécanismes de déformation, le degré d'homogénéité du champ de déformation (échelle des instabilités mécaniques), et les conditions métamorphiques syntectoniques. La troisième partie est consacrée à l'analyse cinématique. Dans les roches granitiques, l'hétérogénéité de la déformation résulte de sa localisation dans des zones de glissement de toute échelle, de celle du grain (glissements intracristallins) à celle du massif (bandes et zones de cisaillement). On propose un modèle cinématique d'interprétation des champs de déformation hétérogène en termes de combinaisons de systèmes de glissement, en étendant cette notion à des structures variées (plans réticulaires, litages, failles, bandes et zones de cisaillement ductile). Selon ce modèle, la distribution des systèmes de glissement à une échelle donnée reflète la nature (aplatissement, déformation plane, constriction) et le degré de non coaxialité de la déformation globale à cette échelle. Il rend compte de l'essentiel des caractères des orientations préférentielles de réseau, telles que celles du quartz, et des champs de failles ductiles tels que ceux affectant les roches granitiques. Appliqué à ces roches, il souligne leur intérêt en tant que marqueurs de la déformation crustale

Powered by Koha